1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Automobile : quelles sont les plaques d'immatriculations les plus demandées en 2020 ?
2 min de lecture

Automobile : quelles sont les plaques d'immatriculations les plus demandées en 2020 ?

Le classement 2020 des plaques d’immatriculation préférées des Français a été dévoilé. La Corse et la Haute-Savoie font partie des zones les plus demandées.

Des plaques d'immatriculation (Illustration)
Des plaques d'immatriculation (Illustration)
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Automobile : quelles sont les plaques d'immatriculations les plus demandées en 2020 ?
05:07
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Journaliste

2A, 2B, 74, voilà le trio gagnant des plaques d'immatriculations les plus demandées en France. La Corse et la Haute-Savoie. En revanche, certains départements comme la Mayenne et la Seine-Saint-Denis sont les mal aimés. On vous dit tout sur ce palmarès 2020 des plaques qui vient d'être dévoilé.

Cette étude signée par le le site spécialisé Eplaque.fr, montre le classement 2020 des plaques d’immatriculation préférées des Français. C'est la Haute-Savoie qui remporte les suffrages. Une performance d'autant plus étonnante que ce département n'est que le 28e en densité de population. Il devance Paris, qui arrive logiquement deuxième. 

"Il y a plusieurs phénomènes qui expliquent cela. Vous avez beaucoup de tourisme et un attachement assez fort des Savoyards à leur département", explique Benoit Ginet, fondateur de Eplaque.

La Corse

Mais si on rapporte vraiment le nombre des immatriculations en fonction de la population du département, la Haute-Savoie glisse en troisième position. Et les grands vainqueurs sont 2A et 2B Corse-du-Sud et Haute-Corse, alors que l'île de beauté ne compte que 340.000 habitants. Là aussi il y a une explication.

À lire aussi

"Un très fort attachement des Corses à leur région. Il y a plein de gens qui ne sont pas Corses et qui roulent avec des plaques corses parce qu'ils vont en vacances en Corse et ils préfèrent être un peu moins vus comme des touristes sur la route. Ils se sentiraient un peu plus sereins", dit Benoit Ginet.

Autrement dit quand ils roulent avec des plaques corses, beaucoup ont le sentiment qu'on les respectera davantage sur la route, qu'ils seront moins verbalisés ou qu'ils auront moins de risques qu'on leur abime ou vole leur voiture. Un phénomène qui intrigue à l'étranger puisque le très sérieux journal britannique, The Economist vient de consacrer un sujet à ce phénomène. 

La Seine-Saint-Denis peu demandée

À l'inverse il y a des plaques qui sont très peu demandées. Ce sont les moins peuplés les moins demandés comme le Territoire de Belfort, qui arrive en 97e place, suivi du Tarn-et-Garonne, de l'Indre, de la Haute-Marne et enfin de la Lozère, qui ferme la marche. Mais il y a aussi ces départements très peuplés qui sont mal aimés : c'est le cas du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis

En ce qui concerne les plaques, une récente publication de la Cour de cassation nous rappelle qu'on ne peut pas faire n'importe quoi. Plutôt que de remplacer la plaque d'immatriculation, certains automobilistes posent eux-mêmes des autocollants. C'est moins cher mais illégal comme vient de le rappeler la Cour de cassation. Sinon vous risquez d'être recalé au contrôle technique et une amende de 135 euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/