2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : c'est la mort officielle du pacte de stabilité

REPLAY / ÉDITO - François Hollande l'a annoncé lundi 16 novembre lors du Congrès à Versailles : après les attentats, la France s'affranchit des règles budgétaires européennes.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Attentats à Paris : c'est la mort officielle du pacte de stabilité Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Une simple phrase de François Hollande a suffi pour les faire voler en éclats : "Le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité". C'est la mort officielle du pacte de stabilité, cette règle budgétaire qui limite à 3% du PIB le déficit autorisé pour les pays membres de l'union monétaire. Voilà longtemps que Paris cherche à la faire sauter. Après chaque élection présidentielle, le nouvel élu se précipite à Berlin et à Bruxelles pour faire des génuflexions dans l'espoir de convaincre les Allemands de "réorienter l'Europe". En  français, ça veut dire ne pas sortir la calculette.

Cette fois-ci, pas question de convaincre Angela Merkel, on n'en a pas besoin. Les circonstances dramatiques justifient cette décision unilatérale, il faut de l'argent pour renforcer la sécurité du pays.

Une nouvelle entorse

Le texte initial date de 1992. Il a été précisé d'abord par le pacte de stabilité lui-même, qui fixe les critères de convergence - en particulier la limite du déficit à 3% et celle de la dette à 60% ; puis il a été renforcé par un nouveau pacte budgétaire européen en 2012. À vrai dire, il a déjà connu une entorse grave lorsque Jacques Chirac et Gerhard Schröder, alors chancelier fédéral allemand, s'étaient mis d'accord pour forcer la main à la Commission et ne pas respecter ces limites, au milieu des années 2000, pour raisons économiques. Mais à l'époque, ce n'était pas une décision unilatérale : c'était France et Allemagne unies.

Ça veut-t-il dire qu'on va dépenser sans compter ? Au moins pour les dépenses de sécurité. C'est la fin d'un grand cycle de baisse des dépenses militaires, qui avait commencé avec jacques Chirac, dans la foulée de la chute du mur de Berlin dans les années 1990. Ce poste va regonfler. François Hollande a annoncé l'arrêt des suppressions d'emplois et de nouveaux moyens. Côté sécurité, ce sont 8.500 nouveaux postes qui vont être créés, principalement dans la police. Au total, on parle de milliards d'euros.

L'Europe ne dira rien à Paris

À lire aussi
Le procès des attentats de janvier 2015 se tient au palais de justice de Paris (illustration) Attentats à Paris
Attentats de janvier 2015 : le principal accusé continue de nier toute implication

Le problème, c'est que derrière cette décision, évidemment justifiée, il y a l'arrêt de l'effort de maîtrise des dépenses publiques. La maîtrise des dépenses est la victime collatérale du terrorisme. Et l'Europe ne va rien dire du tout. L'argument sécuritaire éteindra toutes les protestations éventuelles de la Commission ou de nos partenaires. La France est désormais tranquille sur ce chapitre jusqu'à 2017. Probablement le déficit budgétaire français va-t-il augmenter en 2016, et repasser au-dessus des 4%, contrairement à nos engagements.

Dans l'état d'urgence que connaît le pays, la politique prend le pas sur l'économie et le budget, et la Nation prend le pas sur l'Europe. Cela veut dire que le bilan budgétaire de François Hollande sera probablement plus mauvais que prévu. Mais est-ce si grave ? L'élection de 2017 va-t-elle se faire sur l'équilibre des comptes publics, dans un climat de quasi-guerre ? Si ce même climat se poursuit, c'est l'ensemble du mauvais bilan économique de François Hollande, chômage compris, qui va passer au second plan, au profit de la sécurité et de l'identité nationale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Attentats Sécurité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants