1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Accord Veolia-Suez : que prévoit l'union des deux géants français ?
2 min de lecture

Accord Veolia-Suez : que prévoit l'union des deux géants français ?

ECLAIRAGE - Veolia et Suez réunissent leurs conseils d'administration, ce vendredi 14 mai, afin d'entériner l'accord définitif de rapprochement entre les deux groupes.

L'entreprise Veolia. Image d'illustration
L'entreprise Veolia. Image d'illustration
Crédit : Nathan Laine / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Accord Veolia-Suez : l'union des deux entreprises doit être officialisée aujourd'hui
02:29
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
Journaliste

Après plus de huit mois de discussions, de rebondissements et parfois même de grands moments de tensions, Suez et Veolia les deux géants français de l'eau et des déchets vont enfin s'unir. Les deux grandes entreprises ont jusqu'à aujourd'hui pour formaliser les choses.

Il y a un tout petit peu plus d'un mois, le 11 avril, les deux protagonistes ont annoncé officiellement leur rapprochement, se donnant jusqu'à ce vendredi pour signer l'accord définitif. Cet accord a d'ailleurs été trouvé dans un salon de l'hôtel Bristol, à Paris.

Des grands rapprochement il y en a eu dans l'industrie française. On pense notamment à Alstom qui, en janvier dernier, a racheté le canadien Bombardier pour devenir le numéro deux mondial du matériel ferroviaire. Il y a également PSA (Peugeot-Citroën) qui s'est allié avec Fiat-Chrysler, donnant naissance à Stellantis, et qui devient le sixième groupe mondial en nombre de véhicules vendus. 

Que dit l'accord Veolia-Suez ?

Veolia va absorber une grosse partie de Suez, devenant un géant du secteur. Ce nouveau groupe pèsera 37 milliards d'euros de chiffre d’affaires, soit environ 5% du marché mondial, avec 230.000 salariés. Mais en contrepartie, Veolia doit céder des actifs importants pour que Suez reste indépendant. Suez aura de nouveaux actionnaires et restera principalement sur le marché français. Et Veolia va pouvoir désormais acquérir des "actifs stratégiques" aux États-Unis, en Amérique latine, ou encore, au Moyen Orient. Suez garde donc le marché Français mais aussi italien, indien, ou chinois. Cet accord doit être validé par les conseils d'administration de Suez et de Veolia. Mais ce mariage n'est pas forcément au gout des salariés de Suez... Puisque l'intersyndicale avait exprimé un sentiment de "trahison". 

Quid des clients particuliers ?

À lire aussi

Dans l'absolu, pour les particuliers pas de changement majeur à signaler, car les deux vont continuer à exister en France. Cela ne changera donc rien pour les contrats en cours avec telle ou telle entreprise. Elle resteront même concurrentes. Prenons l'exemple de l'eau : ce sont les collectivités qui choisissent les entreprises qui vont s'occuper des réseaux de leurs communes. Elles auront toujours le choix entre Véolia, Suez et d'autres acteurs du secteur. 
Quant aux contrats signés pour des durées de six ans, ou plus de dix ans pour certains, le prix de l'eau n'augmentera pas dans l'immédiat et sera négocié à l'échéance de chaque contrat. 

Ce qui change fondamentalement c'est ce qui concerne l'international. En rachetant une partie de Suez, Veolia va pouvoir se renforcer à l'étranger. Grâce à ce rachat, Veolia va pouvoir faire face à de redoutables concurrents, qui lorgnent par exemple sur le traitement des déchets dans des mégalopoles...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/