1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. À 85 ans, Warren Buffett investit dans la nouvelle économie
2 min de lecture

À 85 ans, Warren Buffett investit dans la nouvelle économie

ÉDITO - Le plus traditionnel et le plus célèbre des grands investisseurs mondiaux mise sur Apple et cible Yahoo. Pourquoi un tel virage ?

Le multi-milliardaire Warren Buffett, l'un des hommes les plus riches au monde
Le multi-milliardaire Warren Buffett, l'un des hommes les plus riches au monde
Crédit : BILL PUGLIANO/AFP
À 85 ans, Warren Buffett investit dans la nouvelle économie
00:03:00
À 85 ans, Warren Buffett investit dans la nouvelle économie
00:03:07
Loïc Farge
Loïc Farge

Warren Buffett est un véritable mythe dans le monde de la finance. Des tonnes de livres tentent de décrire son génie si particulier. Mais il avait tout simplement raté l'Internet et le mobile. Probablement l'une de ses rares absences. Il a donc décidé de se rattraper. Non pas qu'il ignore tout de l'Internet - c'est par mail qu'il a fait part de son intérêt pour le pionnier de la Toile, Yahoo -, mais en vertu de son principe fondateur selon lequel il n'investit que dans les métiers qu'il comprend. À l'évidence, Warren Buffett a finalement décodé du fin fond du Nebraska, où il réside à l'année, cet univers. Surtout, il y va en tandem avec un spécialiste du métier. L'avenir de Yahoo passera peut-être par le bons sens du célèbre octogénaire.

Ce qui fait encore l'intérêt de Yahoo, c'est sa marque. L'entreprise a été le premier portail d'envergure mondiale sur Internet. C'est vrai qu'elle est aujourd'hui durement concurrencée par Google et les nouveaux réseaux sociaux. Il n'empêche : Yahoo compte encore des centaines de millions d'utilisateurs. Ses pépites sont sous-évaluées : Yahoo Mail, qui reste très présent, et Yahoo News, avec ses chaînes financières et sportives, sont très performantes.
Il y a son prix bien sûr. Warren Buffett est réputé savoir acheter et investir au bon moment. Pour Yahoo, c'est le calendrier parfait. L'entreprise californienne n'arrive pas à séduire Wall Street, et sa patronne, à redresser une situation sans dynamique depuis plusieurs années. Quand la brebis est affaiblie, le loup sort du bois.

L'avenir de Yahoo passera peut-être par le bons sens du célèbre octogénaire

Christian Menanteau

Mais Yahoo n'est pas la seule cible de Warren Buffett. Il vient aussi de mettre un pied chez Apple. Manifestement l'appétit vient en mangeant. Cette seconde opération quasi-simultanée démontre clairement la fin de son attentisme vis-à-vis du high-tech californien, mais surtout le formidable l'opportunisme de Warren Buffett.

Il parie sur un rebond d'Apple actuellement secoué par l'annonce du net recul des ventes de son produit phare et vache à lait, l'iPhone, mais qui possède aussi un immense trésor de guerre et qui va investir 1 milliard sur un concurrent d'Uber en Chine. Et ça, le transport urbain de passagers, monsieur Buffet maîtrise. Avec d'autant plus de sérénité que le vieil investisseur achète de l'Apple 30% moins cher que son meilleur cours de bourse. De quoi conclure que son flair est désormais aussi sensible aux nouvelles technologies.

Le bloc-notes

À lire aussi

L'Urssaf engage des procédures pour faire reconnaître aux chauffeurs Uber le statut de salarié.

La note du jour

07/20 à la filière française des effets spéciaux. Son savoir-faire est reconnu. Il s'exerce ailleurs qu'en France. A peine 80 millions. C'est dix fois moins qu'à Londres.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/