1 min de lecture Policiers

Xavier Jugelé : "À la fois une profonde colère et de la tristesse", explique un policier

INVITÉ RTL - Yves Lefebvre, secrétaire général d'Unité-police dresse l'état d'esprit des policiers alors que leur collègue Xavier Jugelé a été abattu le 20 avril sur les Champs-Élysées.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Xavier Jugelé : "À la fois une profonde colère et de la tristesse", explique un policier Crédit Image : bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Le 20 avril dernier, Xavier Jugelé, policier de 37 ans, était abattu sur les Champs-Élysées alors qu'il était en mission de surveillance sur l'avenue parisienne. Un homme national lui a été rendu hier à la préfecture de police. Aujourd'hui, entre 8.000 et 10.000 policiers se sont rassemblés à Paris pour rendre hommage à leur collègue, mais aussi pour crier leur colère. Un rassemblement qui a été organisé il y a plusieurs semaines de cela, avant le drame qui a une nouvelle fois endeuillé leur profession, pour critiquer l'action du gouvernement Hollande. "On n'a pas eu assez de reconnaissance et assez de protection", regrette Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-police Force ouvrière.

Il rappelle qu'il a refusé de signer le plan pluriannuel présenté par le chef de l'État car il ne prenait pas suffisamment en considération les gardiens de la paix. "Le salaire d'un gardien de la paix, c'est 1.900 euros. 1.900 euros pour partir le matin en ne sachant pas si on va rentrer le soir", pointe du doigt Yves Lefebvre. "Le drame de jeudi soir c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. C'est à la fois aujourd'hui une profonde colère et de la tristesse", explique-t-il. 

Au fil des mois, le policier a pu voir que la population était aux côtés de ses forces de l'ordre, malgré des événements qui ont également divisé comme l'affaire Théo. "Globalement, très largement la population nous soutient. La population est avec sa police, parce que la population sait que sans les gardiens de la paix la sécurité de la France est mise en péril".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Policiers Police Attentats à Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787903859
Xavier Jugelé : "À la fois une profonde colère et de la tristesse", explique un policier
Xavier Jugelé : "À la fois une profonde colère et de la tristesse", explique un policier
INVITÉ RTL - Yves Lefebvre, secrétaire général d'Unité-police dresse l'état d'esprit des policiers alors que leur collègue Xavier Jugelé a été abattu le 20 avril sur les Champs-Élysées.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/xavier-jugele-la-fois-une-profonde-colere-et-de-la-tristesse-explique-un-policier-7787903859
2017-04-26 23:15:46
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cnSsWZra66SnWY2plDdIUw/330v220-2/online/image/2017/0425/7788278748_un-hommage-national-est-rendu-a-xavier-jugele-le-policier-tue-lors-de-l-attentat-des-champs-elysees.jpg