2 min de lecture Faits divers

Affaire Théo : sa dernière audition ferait apparaître des contradictions

Le jeune homme blessé par des policiers se serait montré moins précis pour raconter l'épisode du pantalon baissé au cours de sa dernière audition devant la juge d'instruction.

Un CRS se tient face à des lycéens réclamant "justice pour Théo", le 2 mars 2017 à Paris
Un CRS se tient face à des lycéens réclamant "justice pour Théo", le 2 mars 2017 à Paris Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
François Quivoron
François Quivoron

Des zones d'ombre persistent dans les déclarations de Théo, le jeune homme de 21 ans gravement blessé lors d'une interpellation musclée à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier. Sa dernière audition devant la juge d'instruction, qui a eu lieu le 3 mars, pose question quant à l'intentionnalité du geste des policiers de lui baisser le pantalon et d'écarter son caleçon pour lui enfoncer la matraque dans les fesses.

D'après le journal Le Parisien, qui a eu accès au procès-verbal de cette dernière audition, Théo paraît moins précis pour détailler l'épisode du pantalon baissé et du caleçon écarté, que remet en doute la juge d'instruction en s'appuyant sur les images de vidéosurveillance. Le jeune homme lui aurait répondu ne pas se souvenir d'avoir raconté ce fait important. Un mois plus tôt, dans ses premières déclarations datées du jour de l'interpellation, Théo expliquait pourtant qu'un fonctionnaire lui aurait "enfoncé le bâton dans les fesses après avoir écarté le caleçon sur le côté", un autre lui "tenait les jambes" et un troisième le maintenait "légèrement incliné debout".

À lire aussi
Des officiers de police à Marseille. (illustration) faits divers
Paris : un policier fait intervenir ses hommes pour pouvoir prendre sa douche

Mon pantalon n'était pas bien attaché, il tombait

Théo, lors de sa dernière audition
Partager la citation

Sur les images de vidéosurveillance, Théo porte un jogging large. La juge d'instruction note qu'il le remonte en approchant du lieu des faits. "Si tu ne serres pas ton pantalon avec le cordon, logiquement il se descend tout seul. Et puis je prends mes pantalons en XL, ce n'est pas ma vraie taille, explique la victime. Quand l'un des policiers m'a attrapé, mon pantalon a glissé. Ils tiraient vers le bas quand même, mais je ne pense pas que c'était volontaire. Ils essayaient de me maîtriser. Et comme mon pantalon n'était pas bien attaché, il tombait."

Des contradictions semblent donc bien apparaître dans les versions données par Théo. Les quatre policiers impliqués dans l'arrestation musclée ont été mis en examen, dont un pour violSelon le rapport de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), "la finalité et les conséquences de ce geste (la matraque dans les fesses, ndlr) n'étaient pas intentionnelles car il visait la cuisse pour faire plier la jambe de l'intéressé". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Aulnay-sous-bois
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787755284
Affaire Théo : sa dernière audition ferait apparaître des contradictions
Affaire Théo : sa dernière audition ferait apparaître des contradictions
Le jeune homme blessé par des policiers se serait montré moins précis pour raconter l'épisode du pantalon baissé au cours de sa dernière audition devant la juge d'instruction.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/affaire-theo-sa-derniere-audition-ferait-apparaitre-des-contradictions-7787755284
2017-03-21 13:26:49
http://media.rtl.fr/cache/cq_cpYMAa9U48_tqkvss_Q/330v220-2/online/image/2017/0308/7787584126_un-crs-se-tient-face-a-des-lyceens-reclamant-justice-pour-theo-le-2-mars-2017-a-paris.jpg