2 min de lecture Droits des femmes

Women's March à Paris : le Planning familial se réjouit d'une "résistance"

INVITÉE RTL - Veronica Noseda, coordinatrice nationale du planning familial, explique pourquoi elle a pris part à la marche pour les femmes à Paris samedi 21 janvier.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Marche pour les femmes à Paris : "Le signe d'une résistance", pour Veronica Noseda Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Philippe Peyre

La Marche pour les femmes a mobilisé des milliers de personnes - hommes et femmes - samedi 21 janvier dans le monde entier et à Paris pour protester contre Donald Trump. Veronica Noseda, coordinatrice nationale du planning familial, a pris part à la manifestation qui a eu lieu au Trocadéro. "Je pense que cette manifestation était vraiment le signe d'une résistance par rapport à des forces conservatrices qui veulent faire reculer les droits des femmes et les droits d'autres groupes qui sont les plus vulnérables et les plus menacés", a justifié Veronica Noseda.

En effet, si cette marche a été organisée pour les femmes, cela a aussi été l'occasion pour d'autres groupes de population de protester contre les idées du nouveau président américain. Des slogans féministes ont été scandé mais également antiracistes et anti-homophobie : "Il y avait un front commun contre ce type de recul conservateur", s'est félicitée la coordinatrice nationale du planning familial au micro de RTL.

Des inquiétudes liées à la présidentielle

Mais la situation aux États-Unis est-elle comparable à la France ? "Non, reconnaît Veronica Noseda, mais il y a des inquiétudes notamment par rapport au paysage politique qui se profile aujourd'hui et notamment aussi par rapport à la campagne électorale et aux résultats de cette campagne en mai prochain". Une allusion aux idées conservatrices de François Fillon qui a pourtant assuré qu'il ne remettrait pas en cause le droit à l'avortement. "Quand certains candidats disent 'Nous ne toucherons pas à la loi Veil', on aimerait avoir une garantie que toutes les autres avancées soient garantis. On va être vigilantes", a-t-elle prévenu. 

Quant à la "Marche pour la vie", organisée chaque année par plusieurs associations opposées à l'avortement et qui a lieu ce 22 janvier à Paris, Veronica Noseda assure que "cette manifestation de ce groupe anti-choix reste une minorité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droits des femmes Donald Trump Avortement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants