1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vous n’aimez pas lire ? Courez à la BNF à Paris
2 min de lecture

Vous n’aimez pas lire ? Courez à la BNF à Paris

Tout ce week-end, les livres "parlent" dans les salles et les jardins habituellement silencieux de la Bibliothèque nationale de France, à Paris.

La bibliothèque nationale de France (BNF), à Paris
La bibliothèque nationale de France (BNF), à Paris
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Vous n'aimez pas lire ? Courez à la BNF à Paris
00:02:43
Muriel Gilbert

Pour une fois, cette chronique est dédiée à ceux qui n’aiment pas lire, ou qui ont la flemme, ou mal aux yeux, ou qui sont malvoyants, tenez ! J’ai une idée de balade pour eux ce week-end : si vous passez par la capitale, allez à la Bibliothèque François-Mitterrand, la BNF. Elle organise pour la troisième fois son festival "Bibliothèque parlante" et, le temps d’un week-end, le silence traditionnel des salles de lecture est remplacé par les voix des livres.

Évidemment, les livres ne parlent pas tout seuls, mais à travers une quantité incroyable d’animations, et cela peut d’ailleurs être l’occasion d’aller découvrir ce lieu magnifique, si elle ne s’est pas présentée jusqu’ici. Hier, la soirée inaugurale était consacrée à un hommage à Notre-Dame de Paris, autour du roman du même nom de Victor Hugo, et le manuscrit original sera exceptionnellement exposé au public.

Pour voir d’autres manuscrits d’exception, profitez-en pour passer voir cette exposition poignante intitulée "Manuscrits de l’extrême", qui rassemble des messages jetés par les déportés sur les voies ferrées des camps de la mort, des extraits du journal de Marie Curie, les derniers mots écrits par Marie-Antoinette…

Apollinaire, Camus, Carrère...

Certains de ces textes seront lus en musique par la cantatrice Natalie Dessay. Ne manquez pas non plus à 14 heures la lecture par Sandrine Bonnaire des lettres d’amour de Jacques Higelin, à l’époque où il était un soldat séparé de son amoureuse, et à 18 heures la lecture par Denis Podalydès d’extraits du Lambeau, le prix Fémina de Philippe Lançon.

À lire aussi

En continu, à partir de 14 heures, vous pouvez vous installer sur un transat de la terrasse de la bibliothèque et écouter en vous prélassant des extraits d’œuvres de Guillaume Apollinaire, Albert Camus, Emmanuel Carrère, Marguerite Duras, Mathias Enard, Maylis de Kerangal, Daniel Pennac… Sans compter que le Bar du festival est ouvert également tout l’après-midi, pour fournir de quoi étancher les soifs non exclusivement littéraires.

De nombreux événements

À ne pas manquer : les Lectures masquées (attention, c’est gratuit mais sur réservation). Plongés dans l’obscurité, les participants sont invités à écouter notamment des extraits du roman mythique de Luis Sepulveda Le Vieux qui lisait des romans d’amour. L’idée est de mieux entendre le texte en se consacrant exclusivement à son écoute.

Il y a quantité d’autres événements, dont je ne peux que vous recommander d’aller voir le détail sur le site Bnf.fr. Alors, c’est pas chouette, d’avoir la flemme de lire, ce week-end, à Paris ?

Et si vous avez la flemme de lire en banlieue parisienne, je vous attends cet après-midi, à partir de 15 heures, à la librairie Espace Temps d’Egly, dans l’Essonne, on se racontera des histoires de langue française !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire