2 min de lecture Polémique

"Vos petits ours bruns reviennent très cher monsieur le ministre", dit Isabelle Saporta

BILLET - Le ministre de la Transition écologique François de Rugy s'est rendu dans le Béarn pour la réintroduction d'ours. Mais cette visite, au montant très élevé, a secoué l'opinion.

Isabelle Saporta C'est Comme ça Isabelle Saporta
>
"Le petit tour en hélico de notre ministre écolo revient cher !", dit Isabelle Saporta Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Saporta
Isabelle Saporta et Leia Hoarau

C'était il y a une petite semaine à peine. Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy débarquait dans le Béarn pour annoncer l'introduction de deux ourses slovènes. Levée de boucliers chez les éleveurs, moquerie des réseaux sociaux sur son arrivée en hélico... Et tacle du Canard Enchaîné sur le prix de cette opération ! Quand ça veut pas, ça veut pas ! 

Faut dire, sa descente d'hélico en mocassins glissants, chemise blanche et cravate pour visiter une estive... Champion du monde, monsieur le ministre de l'Écologie ! Bon, je ricane sottement, mais cette petite opération "ours / mâtinée hélico" nous aurait tout de même coûté la bagatelle d'un million d'euros selon Le Canard Enchaîné (350.000 euros, selon le cabinet du ministre). Une furieuse impression d’assister à la bataille des chiffres syndicat / préfecture au soir d’une manifestation avant le logiciel de comptage.

Que faire d'autre de cet argent ?

Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse de 350.000 euros ou d'un million pour la réintroduction de ces deux ourses, et le petit tour en hélico pour notre ministre écolo : ça fait cher. Et l'image est détestable. Surtout vis-à-vis de nos paysans qui vont devoir faire avec ces prédateurs... Et dire qu'eux tirent la langue pour gagner entre 13.000 et 15.000 euros par an.

À lire aussi
Des vétérans lors des commémorations de l'Armistice le 11 novembre 2016 (image d'archive) polémique
11 novembre 2018 : un hommage gênant à Pétain retiré du programme officiel

Alors ne ferait-on pas mieux de mettre cet argent de côté pour aider nos paysans ? On pourrait au moins commencer par arrêter de les enquiquiner, non ? En quinze ans de terrain auprès des paysans, j'en ai vu des histoires à la con : des viticulteurs exclus de leur appellation parce que leur herbe était trop haute, des éleveurs qui perdaient leurs aides parce qu'ils n'avaient pas voulu abattre un chêne, et que le chêne, ben ça prenait de la surface, et que cette surface, on allait la leur décompter...

Du coup, je comprends qu’ils n’aient pas super envie d’ours par dessus le marché. Alors ce matin, j'ai envie de vous dire "je suis nos éleveurs de montagne", "Je suis Germaine" cette "zadiste" de 89 ans qui se bat pour qu'on n'abatte pas ses arbres centenaires pour bétonner une rocade de plus près de Strasbourg. En fait, je suis pour qu'on nous foute la paix. Et c'est comme ça !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Écologie Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794965815
"Vos petits ours bruns reviennent très cher monsieur le ministre", dit Isabelle Saporta
"Vos petits ours bruns reviennent très cher monsieur le ministre", dit Isabelle Saporta
BILLET - Le ministre de la Transition écologique François de Rugy s'est rendu dans le Béarn pour la réintroduction d'ours. Mais cette visite, au montant très élevé, a secoué l'opinion.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/vos-petits-ours-bruns-reviennent-tres-cher-monsieur-le-ministre-dit-isabelle-saporta-7794965815
2018-09-28 09:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pSXeZBRnxJTl8U_CwemUvQ/330v220-2/online/image/2018/0824/7794522112_isabelle-saporta.jpg