2 min de lecture Société

Les "bullshit jobs", ces emplois qui rendent dingues les employés

Inventer des faux boulots qui ne servent à rien d’autres qu’à rendre dingues les employés, c'est la nouvelle tendance des entreprises. Isabelle Saporta nous l'explique et rend hommage à "nos amis paysans".

Isabelle Saporta C'est Comme ça Isabelle Saporta
>
Entreprises : comment créer de faux emplois pour optimiser les coûts ? Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Saporta
Isabelle Saporta et Jeremy Guerlot

Il s'appelle David Graeber, c'est un éminent professeur de la London School of Economics, et il a écrit un livre sur une nouvelle tendance absurde en entreprise : créer des faux boulots qui ne servent à rien d’autre qu'à rendre dingues les employés. Les "Bullshits job".

Cinq années à les compiler ces fameux "bullshit jobs" et à lire les résultats de son enquête, on oscille entre rires et larmes. Laissez-moi vous parler d'Ophélia. Sa boîte est divisée en deux branches, installées dans deux bâtiments différents. Et le travail d'Ophélia consiste à remplir un formulaire à chaque fois, je dis bien à chaque fois, que sa patronne se rend d’un bâtiment à l’autre. Autant dire, plusieurs fois par jour ! 

Vous allez adorer également l'histoire de Kurt, sous-traitant de l’armée allemande. L'armée a, un jour, décidé que les soldats n'avaient plus le droit de déplacer eux-mêmes leurs ordinateurs d'un bureau à l'autre. Cette tâche épineuse revient désormais à des sous-traitants. Du coup, Kurt sillonne l’Allemagne conduisant entre 500 et 600 kilomètres chaque jour pour déplacer les ordinateurs de soldats qui eux, n'auraient eu que 5 mètres à faire pour réaliser la même opération...

À lire aussi
Radars à double-sens (illustration) société
Sécurité routière : comment l'État utilise les recettes des radars ?

Quand le travail mène au suicide

Et je ne vous parle même pas de l'agent de sécurité d'un musée qui a pour charge de surveiller une pièce vide et fermée au public. Heureusement que nous sommes dans une société d'optimisation des coûts ! Mais enfin, la plupart d'entre nous a un vrai travail... 

C'est pour ça que ce matin, j'ai envie de mettre à l'honneur tous ceux qui ne font pas un job à la con, et notamment nos amis paysans. Car aujourd'hui, on a tous envie d'être avec eux et Patrick Maurin, conseiller municipal de Marmande qui a entamé ce dimanche, une grande marche jusque dans le Morbihan pour nous sensibiliser aux suicides de nos agriculteurs. Il le fait en souvenir d'un de ses copains d'enfance qui a mis fin à ses jours parce qu'il ne pouvait plus faire face à ses dettes.  

Marcher pour soutenir nos travailleurs de la terre. C'est comme ça qu'on aime notre beau pays ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Entreprises Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794918527
Les "bullshit jobs", ces emplois qui rendent dingues les employés
Les "bullshit jobs", ces emplois qui rendent dingues les employés
Inventer des faux boulots qui ne servent à rien d’autres qu’à rendre dingues les employés, c'est la nouvelle tendance des entreprises. Isabelle Saporta nous l'explique et rend hommage à "nos amis paysans".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-bullshit-jobs-ces-emplois-qui-rendent-dingues-les-employes-7794918527
2018-09-25 13:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pSXeZBRnxJTl8U_CwemUvQ/330v220-2/online/image/2018/0824/7794522112_isabelle-saporta.jpg