2 min de lecture Femmes

Violences conjugales : "Rien n'est fait", dénonce Muriel Robin sur RTL

INVITÉE RTL - Muriel Robin, actrice engagée, s'exprime sur le combat qu'elle mène en faveur des femmes battues par leur conjoint ou ex-conjoint.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Violences conjugales : "Rien n'est fait", dénonce Muriel Robin sur RTL Crédit Image : Eric Dessons | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier édité par Leia Hoarau

Comment faire face au féminicides qui se multiplient dans notre pays ? Depuis le 1er janvier, 70 femmes sont mortes, victimes de la violence de leur conjoint ou ex-conjoint. Un grand rassemblement se tient cet après-midi place de la République à Paris, à 16h45 à l'appel de plusieurs collectifs.

Muriel Robin, comédienne et femme engagée sur ce sujet, a réagi sur RTL. "C'est affreux parce que les chiffres sont là, c'est plus que l'an dernier", déclare-t-elle. "Depuis que j'ai tourné 'Jacqueline Sauvage' et que je me suis engagée 7 mois après, rien n'a bougé". 

Muriel Robin avait en effet interprété Jacqueline Sauvage, cette femme accusée du meurtre de son mari, suite aux violences que celui-ci aurait commises sur elle et ses filles pendant des années. L'affaire, largement médiatisée, s'était achevée avec la grâce présidentielle accordée à l'accusée par François Hollande, en l'honneur de la légitime défense dans le cas des violences conjugales. 

Si la plainte n'est pas prise, sanction.

Muriel Robin
Partager la citation

"On en est au même point, rien n'est fait. Et là on arrive à une non-assistance en personne en danger. C'est grave parce que ça peut être nos sœurs, nos amis, nos femmes, nos mères", dénonce-t-elle. Selon elle, la solution serait par la restructuration de l'aide apportée aux femmes en danger de violences conjugales : "la formation des policiers, des magistrats dédiés en nombre, la création de brigades, des hébergements pour victimes et pour agresseurs, des mises à l'abri, des coordinations entre le pénal et le civil..."

À lire aussi
Cathédrale Notre-Dame de Paris (illustration) terrorisme
L'attentat raté de Notre-Dame, révélateur de la violence des femmes radicalisées

L'actrice revient également sur le problèmes des plaintes des femmes, qui ne sont pas toujours enregistrées : "S'il la plainte n'est pas prise, sanctionLa plainte doit être prise, on ne doit pas la transformer en main courante", explique-t-elle, en rappelant que "Aïssatou porte plainte 14 fois, Julie en Corse 6 fois, Gulçin 5 fois..."

Ce n'est pas possible de ne rien faire

Muriel Robin
Partager la citation

À l'occasion de cette manifestation place de la République, qui aura lieu cet après-midi, Muriel Robin déclare qu'il y aura "des familles de victimes qui vont pouvoir incarner ces femmes qui ne seront plus là pour parler, dire ce qu'il s'est passé". 


"Pour l'instant, le combat n'est mené que par les associations, et elles sont dans une situation précaire", précise-t-elle. Des associations dont la confiance en l'État est "un peu écornée. On ne peut pas prendre 10 ans pour régler ça. On ne peut pas avoir dans notre pays une femme assassinée tous les deux jours, ce n'est pas possible de ne rien faire à ce point-là", s'insurge-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Femmes Société Débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants