1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Villeneuve d'Ascq : le Secours populaire ouvre sa "boutique solidaire"
2 min de lecture

Villeneuve d'Ascq : le Secours populaire ouvre sa "boutique solidaire"

Tandis que la France traverse une crise sanitaire et économique, le Secours populaire connaît un afflux de bénéficiaires. Toutefois, malgré le confinement, les dons sont toujours au rendez-vous.

Une partie des bénévoles du Secours populaire du Nord à Villeneuve d'Ascq devant la "boutique solidaire".
Une partie des bénévoles du Secours populaire du Nord à Villeneuve d'Ascq devant la "boutique solidaire".
Crédit : Franck Antson / RTL
La générosité du Secours Populaire
03:21
Franck Antson - édité par Marie Gingault

À Villeneuve d’Ascq, près de Lille, les bénévoles du Secours populaire donnent de leur temps pour venir en aide aux familles les plus précaires, toujours plus nombreuses en cette période très difficile. Ils viennent d’ouvrir une "boutique solidaire" où l’on peut se procurer des produits de première nécessité à touts petits prix.

C'est dans une ancienne épicerie du quartier Babylone que le Secours populaire du Nord a installé ce lieu d'accueil : un point de vente, accessible uniquement à ses bénéficiaires. "Moi ça m'aide énormément, parce que je suis en longue maladie, puis en étant seule c'est compliqué aussi. C'est bien par rapport au prix, puis parce que ce sont des amis", témoigne l'une d'entre eux. 

Dans les rayons, Estelle, la responsable, range les arrivages du jour : "On a beaucoup de familles en difficultés", explique celle qui est bénévole depuis 16 ans. "Nous on fait beaucoup d'hygiène, tout ce qui est produits ménagers, les vêtements d'occasion. On a essayé de faire une boutique où les gens peuvent vraiment trouver de tout et se dépanner. C'est des tout petits prix". 

Estelle Duplouy, responsable bénévole de cette "boutique solidaire" qui propose des produits de première nécessité à petits prix pour les familles en précarité.
Estelle Duplouy, responsable bénévole de cette "boutique solidaire" qui propose des produits de première nécessité à petits prix pour les familles en précarité.
Crédit : Franck Antson / RTL

Des prix symboliques

Produits alimentaires, d'hygiène, vêtements, et même des jouets pour enfants : ici, les prix restent symboliques. "On fait à peu près 10% du prix d'achat, tout le monde peut se permettre d'acheter des paquets de gâteaux, du chocolat ou des choses qu'ils n'achètent pas forcément". 

À lire aussi

Les produits proposés dans cette "boutique solidaire", sont issus de dons, qui ne faiblissent pas malgré le confinement, comme en témoigne Serge Bauchamps, le secrétaire général du Secours populaire du Nord : "Il y a d'abord une grande solidarité, mais ça c'est celle des gens du Nord, je pense qu'elle est bien connue par tout le monde, et en plus on est appelé aujourd'hui par des restaurants qui sont obligés de fermer. On a eu une grande chaîne qui nous a appelés et qui a fait un don alimentaire très très important et les produits sont venus dans notre épicerie".

En cette période de crise, ces associations humanitaires sont plus sollicitées. Par rapport à l'an dernier, le Secours populaire accueille déjà 30% de familles bénéficiaires en plus dans ce quartier, de quoi motiver Estelle et ses troupes : "On est beaucoup plus appelés, ils se retrouvent vraiment un peu démunis". 

C'est important de donner ce qu'on a reçu

Cathy - retraitée et ancienne bénéficiaire du Secours Populaire

"Cette marchandise est indispensable pour nous parce qu'on voit arriver depuis quelques mois des gens qui n'étaient pas dans la difficulté. On a aujourd'hui 10-12% de retraités, plus de 10% d'étudiants et on a aussi ce qu'on appelle les travailleurs pauvres". 

Au comptoir, Katie, ancienne employée de mairie, donne également de son temps. Elle-même a connu les difficultés : "Il y a eu un moment dans ma vie où j'ai eu besoin du Secours populaire. Je m'en sors mieux maintenant, je veux donner du temps à ceux qui en ont besoin. C'est important de donner ce qu'on a reçu, c'est fort familial". 

Dans cette boutique, comme à l'épicerie solidaire de Villeneuve d'Ascq, on y vient pour un coup de main, mais aussi un peu de chaleur humaine, qui fait du bien pendant cette pandémie

Katie, retraitée, une des bénévoles et ancienne bénéficiaire, s'occupe des familles à l'accueil.
Katie, retraitée, une des bénévoles et ancienne bénéficiaire, s'occupe des familles à l'accueil.
Crédit : Franck Antson / RTL
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/