1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. VIDÉOS - Bac 2019 : 5 films pour réviser la philo
3 min de lecture

VIDÉOS - Bac 2019 : 5 films pour réviser la philo

Les épreuves du baccalauréat vont bientôt commencer, avec la traditionnelle épreuve de philosophie lundi 17 juin. Marylin Maeso, professeure de philosophie dans les Landes, conseille 5 films pour réviser cette matière.

Des élèves de terminales en pleine épreuve du baccalauréat (illustration)
Des élèves de terminales en pleine épreuve du baccalauréat (illustration)
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin
Journaliste

J-3 avant le top départ du baccalauréat 2019 avec la célèbre et redoutée épreuve de philosophie, le lundi 17 juin. Au programme cette année : la politique, le sujet, la culture, la raison et le réel, la morale ou encore la vérité. Parfois abstraite pour certains élèves, la philosophie peut être révisée en regardant des films. De quoi allier l'utile à l'agréable et illustrer son propos. 

Marylin Maeso, professeure de philosophie au lycée Gaston Crampe à Aire-sur-l'Adour dans les Landes, conseille souvent des films à ses élèves. "Je trouve de manière générale que ce sont d'excellents supports de réflexion philosophique" explique-t-elle à RTL.fr.

Voici 5 films qu'elle recommande, entre autres, à ses élèves de Terminale. Ils permettront d'appuyer leur réflexion notamment sur des sujets tels que le droit, la conscience, le bonheur, le désir, la technique, la justice, le devoir, la liberté ou encore l'État.

1 - "Her" de Spike Jonze

Sorti en 2013, "Her" de Spike Jonze raconte l'histoire de Theodore, un homme inconsolable suite à une rupture sentimentale. Il va tomber de nouveau amoureux de Samantha, un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de son propriétaire.

Ce film "questionne les relations entre l’homme et l’intelligence artificielle". "Il permet de réfléchir à des notions au programme comme la conscience, le désir, autrui, la technique, le langage, la matière, l'esprit et le bonheur" d'après Marylin Maeso.

2 - "American nightmare", de James deMonaco

À lire aussi

Lui aussi sorti en 2013, "American nightmare" est un film d'horreur mettant en scène une Amérique rongée par la criminalité. Pour y remédier, le gouvernement organise une fois par an une purge au cours de laquelle toutes les activités criminelles, meurtres inclus, sont légales. La police et les hôpitaux sont suspendus. Les citoyens font alors leur propre loi. 

Ce film peut être "très utile pour les notions comme autrui, l’histoire, la société, la justice, le droit, l’État, le devoir et la liberté." 

3 - "Time Out", de Andrew Niccol

Dans ce film de science-fiction, sorti en 2011, le temps a remplacé l'argent. Nous sommes en 2169 et passé 25 ans, l'être humain ne vieillit plus. Il doit alors recharger son compteur pour ne pas mourir. Pour y parvenir, tous les coups sont permis. 

Pour Marylin Maeso, c'est un bon film "pour réfléchir à l'existence et au temps puisque le temps est très littéralement devenu de l’argent".

4 - "Into the wild", de Sean Penn

"Into the wild", sorti en 2008, raconte la vie d'un jeune diplômé de 22 ans, promis à un brillant d'avenir décide de tout quitter et prendre la route. Il va vivre au cœur de la nature, traversant les États-Unis au gré des rencontres, qui vont petit à petit façonner sa vision de la vie. 

Cette adaptation de Voyage au bout de la solitude, le roman biographique de Christopher McCandless écrit par Jon Krakauer, offre de quoi s'interroger notamment les notions de bonheur et de liberté.

5 - "A Dangerous Method", de David Cronenberg

Ce thriller de 2011 raconte la relation extrêmement complexe entre une jeune femme souffrant d'hystérie et son psychanalyste qui est également son amant. Au milieu de ce duo, Sigmund Freud, le fondateur de la psychanalyse. 

Le film "est une mine d’or pour réfléchir à l’inconscient et au désir", aux notions de théorie, d'expérience et de démonstration "puisque la question des preuves de l’efficacité de la cure psychanalytique est clairement posée". Il questionne aussi le rapport à la société, "puisque les névroses des patients traités par le psychanalyste ont tout à voir avec les mœurs et les principes moraux de l’époque" explique Marylin Maeso.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/