1 min de lecture Télévision

VIDÉO - "On n'est pas couché" : une veuve d'agriculteur témoigne

L'auteure de "Tu m'as laissée en vie" Camille Beaurain estime qu'en France, il existe "un véritable tabou" concernant le suicide des agriculteurs.

Camille Beaurain sur le plateau d'On n'est pas couché Crédit : On n'est pas couché
micro générique
La rédaction numérique de RTL

En France, il existe un "véritable tabou" concernant le suicide des agriculteurs. C'est ce qu'écrit Camille Beaurain, dans son livre "Tu m'as laissée en vie". Invitée sur le plateau d'On n'est pas couché, la jeune femme de 26 ans qui a vécu le suicide de son mari en 2017, estime qu'"un agriculteur se suicide chaque jour en France, et non tous les deux jours" comme le dise les statistiques. 

"Un agriculteur se donnant la mort à son domicile sera considéré comme s'étant suicidé. S'il s'est donné la mort là où il travaille, ce sera considéré comme un accident du travail", explique-t-elle. Le mari de Camille fait parti de la seconde catégorie. Elle raconte qu'elle a dû attendre près d'un an après la mort de son mari, chef d'exploitation, pour que la Mutualité sociale agricole (MSA) accepte de la dédommager financièrement.

"Pour être agriculteur il faut être passionné avant tout ! Le salaire minimum d’un agriculteur est de 350 euros par moisNous, à deux, on prenait 300 euros", explique la jeune femme. Et d'ajouter: "Ce système c'est de la non-assistance à personne en danger. On nous laisse nourrir toute la France alors que nous nous n’arrivons même pas à nous nourrir." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Agriculture France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants