1 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du lundi 13 janvier 2020

Ce lundi 13 janvier, Laurent Gerra a imité François Bayrou, Philippe Martinez ainsi qu'Enrico Macias.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du lundi 13 janvier Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

Le G5 Sahel qui réunira Emmanuel Macron et les chefs d'État de Mauritanie, du Mali, du Burkina-Faso, du Niger et du Tchad, se tient à partir de ce lundi 13 janvier à Pau. L'occasion pour le maire de la ville, François Bayrou, de rendre hommage à cet événement avec une tenue particulière : "C'est un boubou bariolé et des babouches en cuir de zébu pour accueillir mes invités car comme vous le savez, avec le G5 Sahel, pendant trois jours, ma ville de Pau est le centre du monde".

Après un nouveau week-end de mobilisation sociale, le gouvernement a annoncé l'abandon de l'âge pivot dans son projet de réforme des retraites. Une bonne nouvelle pour Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, qui demandait ce retrait : "L'âge poivrot, c'est pas que nous, sous prétexte qu'on est des rouges... Nous ce qu'on demande, c'est qu'ils reculent en arrière sinon on ne peut pas avancer".

La tension ne cesse de monter entre les États-Unis et l'Iran. Pour mieux comprendre ce conflit, mademoiselle Jade reçoit Enrico Macias, spécialiste du Moyen-Orient. Le chanteur estime que "les tensions entre les deux pays c'est plus de la tension, c'est de l'hypertension. Comme la fois où tata Jamila s'est trompée dans son traitement en prenant du Guronsan à la caféine au lieu de prendre ses béta-bloquants".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants