1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. La chronique de Laurent Gerra du jeudi 27 mai

La chronique de Laurent Gerra du jeudi 27 mai

Ce jeudi 27 mai Laurent Gerra a notamment imité Jean-Pierre Raffarin, Rambo ou encore Jack Lang.

La chronique de Laurent Gerra du mardi 1er juin
La chronique de Laurent Gerra du mardi 1er juin
Crédit : RTL
La chronique de Laurent Gerra du 27 mai 2021
09:03
La chronique de Laurent Gerra du 27 mai 2021
09:03
Laurent Gerra
Laurent Gerra
Animateur

Quelques mois après l’envoi par les américains du rover Persévérance sur Mars, les Chinois viennent de réussir à leur tour à y poser le rover Zuhrong. Jean-Pierre Raffarin, fin connaisseur de la Chine explique le geste des Chinois : "Pour montrer aux Américains qu’ils peuvent rivaliser avec eux sur tous les terrains". Et d’ajouter : "Les Chinois sont désormais au niveau des Américains dans tous les domaines, sauf un : l’obésité. Et c’est le principal défi que va chercher à relever Xi Ji-Ping dans les prochains mois : rendre les Chinois aussi gros que les Américains en les gavant de cheeseburgers XXL".

John Rambo, spécialiste quant à lui des USA, regrette le temps où Donald Trump été à la Maison Blanche : "Du temps de Trump, le matin en se levant, on savait jamais ce qui allait se passer : un coup, il voulait attaquer la Chine, une autre fois l’OTAN ou le Capitole".

De son côté, Jack Lang, directeur de l’institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture repense avec nostalgie à la fête de la musique dont il est l’initiateur : "je l’ai lancée en 1982… 39 ans déjà… Mais elle est comme moi, elle n’a pas pris un cheveu blanc, merci Jean-Louis David !". L’institut, ouvert depuis mercredi, a lancé Diva une exposition sur les chanteuses de l’âge d’or du monde arabe. Jack Lang est là pour en parler. "Elles furent toutes des icônes féministes. Un peu comme Camélia Jordana ou Yseult, mais avec un petit quelque chose un plus, Arthus" : le public, explique-t-il.

Décidemment Benjamin Castaldi joue de malchance : quoique vacciné, il a quand même contracté la Covid. Il confie son "ras le bol des vaccins qui marchent pas" tout en rassurant ses abonnés : "j’ai pris ma température avec ma perche à selfie, j’ai un p’tit 37 donc ça va mieux". Il continue : "pendant ma maladie, au lieu d’écrire un nouveau livre sur mon papy queutard et ma mamy cocue, j’ai mis au point un nouveau pass pour éviter la contagion. Je l’ai appelé le 'pass Frigidaire' ". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/