2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 6 février 2019

Ce mercredi 6 février, Laurent Gerra a imité les Deschiens, Jean-Pierre Raffarin et Patrick Sébastien.

Laurent Gerra Laurent Gerra Laurent Gerra
>
Laurent Gerra du 6 février 2019 Crédit Image : Fred Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Joanna Wadel

Après les enregistrements révélés par Mediapart au mois de juillet dernier, où l'on entend Emmanuel Macron encourager Alexandre Benalla, Bruno Lochet des Deschiens se sent l'âme d'un "journaliss". Et pour convaincre Edwy "Plesnel" qu'il a sa place dans son équipe, le diplômé d'un "CAP tourneur-fraiseur" possède des arguments de choix : une cassette audio compromettante. On y entend "tonton Gérard faire un prout et accuser tata Éliane, sauf qu’on reconnait bien que c’est lui", une affaire dont il réserve l'exclusivité au site d'investigation. 

Ce mercredi 6 février, les Chinois fêtent leur Nouvel an 2019, une année placée sous le signe du cochon. Jean-Pierre Raffarin en a profité pour faire valoir ses talents de sinologue. L'ex-premier ministre a traduit les prédictions du maître du Feng Shui Tsai Shang Chi concernant Donald Trump : "Quand l’année du cochon adviendra, Donald Trump fera péter le SMECTA". Dans son élan, le Poitevin a offert à mademoiselle Jade une version latine du célèbre proverbe antique, "Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt". Ce qui donne, "Quand Donald Trump se gratte la Lune, l’idiot lui sent les doigts.". 

Cette semaine, Patrick Sébastien a consacré son émission "Couillon de culture" à son livre de pensées philosophiques, où il invite le lecteur à "trouver refuge sur son île intérieure". Il précise que c'est "un truc qu’on a tous à l’intérieur de nous" et "pas une perle à lâcher.". Pour aborder le sujet des "îles", l'animateur a convoqué une assemblée d'experts. Alain Finkielkraut a trouvé matière à s'insurger : "Je croyais que nous allions parler des "ils", ces hommes qui, à force de dévirilisation par les féministes forcenées, sont en train de devenir des "elles". Une perspective qui contraste avec celle de Casimir, "Oh mais Monsieur Finklielkraut, sur mon île, c’est le pays joyeux, des enfants heureux, des monstres gentils, oui, c’est le paradis !". Un enthousiasme naïf qui n'est pas du goût de l'académicien, qui s'est encore emporté, "Gnagnagnagna ! Taisez-vous ! Taisez-vous, pauvre con !". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent Gerra Jean-Pierre Raffarin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796460733
La chronique de Laurent Gerra du 6 février 2019
La chronique de Laurent Gerra du 6 février 2019
Ce mercredi 6 février, Laurent Gerra a imité les Deschiens, Jean-Pierre Raffarin et Patrick Sébastien.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/video-la-chronique-de-laurent-gerra-du-6-fevrier-2019-7796460733
2019-02-06 11:20:54
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hzLtcJEtrzeeGQtkq5ttKQ/330v220-2/online/image/2018/1127/7795725963_laurent-gerra.jpg