1 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 4 décembre 2020

Ce vendredi, Laurent Gerra rend hommage à Valéry Giscard d'Estaing et a imité l'ancien président et Laurent Delahousse,

Laurent Gerra Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 4 décembre 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra édité par William Vuillez

Deux jours après la mort de l’ancien président de la république Valéry Giscard d’Estaing, retour une émission particulière, présentée par Laurent Delahousse : "Un jour un Giscard d’Estaing". "Nous sommes en décembre 1979, Valéry Giscard d’Estaing prend quelques jours de vacances sur L'Île Maurice. Loin du bruit, du tumulte, de la rumeur, il est ici pour oublier", dit le présentateur.

"Mercredi 28 décembre, soudain, c’est le drame. La vie du président va basculer et plus encore, celle de Maurice", poursuit Laurent Delahousse. "C’était une brave bête", rétorque Valéry Giscard d’Estaing. "Au large bec noir, avec une tache rouge à son extrémité, je tiens à le préciser", dit l’ancien président.

Contrarié, celui-ci a par la suite évoqué son successeur à l'Élysée. "Il n’y a pas une journée sans qu’on me bassine avec les lettres d’amour de François Mitterrand à sa maîtresse. Comme si c’était le seul président à en avoir eu des maîtresses ? Moi aussi j’en ai eu, Marlène Jobert cela ne vous dit rien ?", lance VGE. 

"Vous avez lu mon livre, La Princesse et le Président ? Si vous l’aviez lu, vous vous en souviendriez parce que j’ai publié mes lettres d’amour à Lady Di et c’est quand même autre chose que les bafouilles à l’eau de rose de Mitterrand", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants