1 min de lecture Laurent Gerra

La chronique de Laurent Gerra du 2 décembre 2020

Ce mercredi 2 décembre, Laurent Gerra a imité Nicolas Sarkozy, Pascal Praud ou encore Bertrand Tavernier.

Laurent Gerra Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 2 décembre 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

En cette fin d’année, Nicolas Sarkozy a une actualité judiciaire très chargée. Pour résister à la pression, l'ancien président peut compter sur l'aide de sa famille. Notamment celle de son épouse, Carla Bruni, pleine de petites attentions. Elle a notamment "décoré le dos de (sa) guitare avec un poster de toi grandeur nature." "Ça va un peu me remonter l’humeur. Parce que tu sais, en ce moment, j’ai parfois le moral dans les talonnettes", avoue Nicolas Sarkozy.

L'heure des Pro ne va pas tarder à commencer sur CNEWS. Dans cette émission, Pascal Praud a réuni "un plateau 100% féminin, puisque je reçois Elizabeth Lévy, Charlotte D’Ornellas et Laurent Jauffrin". Aucune erreur de casting, le journaliste a "déguisé en soubrette" l'ancien directeur de Libération pour qu'il puisse participer.

Alors que les salles de cinéma sont toujours fermées à cause de la pandémie de coronavirus, Bertrand Tavernier n'a pas vu le confinement passer. "J’en ai profité pour regarder des DVD", raconte le réalisateur. "Mais bon, pas des films du jeune cinéma français, hein, parce que, confinement ou pas, le jeune cinéma français, ça se passe en général à l’intérieur d’une salle de classe, quand c’est pas une salle de bains ou une salle de shoot et moi j’avais plutôt envie de grands espaces", poursuit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laurent Gerra Humour Pascal Praud
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants