1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Var : un hôpital ferme ses urgences de nuit à cause d'un manque de médecin
1 min de lecture

Var : un hôpital ferme ses urgences de nuit à cause d'un manque de médecin

À Draguignan, un hôpital fait face à une pénurie de médecins, et est désormais contraint de rediriger les patients qui se présentent la nuit aux urgences dont la vie n'est pas menacée.

Une chambre d'hôpital (Illustration)
Une chambre d'hôpital (Illustration)
Crédit : Idhir Baha / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Var : un hôpital ferme ses urgences de nuit à cause d'un manque de médecin
01:31
micro generique
La rédaction de RTL - édité par Victor Goury-Laffont

Le manque de personnel se fait de plus en plus ressentir et certains établissements doivent fermer des lits, et parfois même des unités entières. C'est le cas à Draguignan, dans le Var. Depuis ce vendredi 29 octobre, les urgences de nuit n'accueillent plus de patients, seulement les urgences vitales. Après un an et demi de crise sanitaire, le personnel médical est à bout.

Plus d'une centaine de patients par jour se rendent aux urgences, où travaillent six médecins au lieu de 18. Pour Frédéric, délégué de la CGT, le rythme était impossible à tenir : "24 heures de garde, un jour de repos, puis de nouveau 24 heures de garde… Ça devient très compliqué. Cet épuisement professionnel fait que tout le monde explose et après, c'est soit l'arrêt maladie, soit le départ de la fonction publique."

La situation dure depuis plusieurs semaines. Pour Marylise de Force Ouvrière, la pénurie de médecins vient notamment d'un problème plus global : "On paye le numerus clausus qui est fermé depuis des années. On sait qu'il faut entre 10 et 15 ans pour former un médecin. Ça fait 25 ans que je suis infirmière, petit à petit, j'ai vu se raréfier les médecins dans les services."

L'hôpital subit aujourd'hui un contrecoup de l'épidémie de Covid-19. "Les Dracénois ne sont pas forcément venus à l'hôpital quand ils auraient dû parce qu'ils savaient qu'il y avait le virus qui traînait, explique Marylise. Maintenant, quand ils arrivent à l'hôpital, c'est avec des pathologies qui nécessitent une prise en charge plus longue."

À lire aussi

Pour les urgences non-vitales qui se présenteront la nuit à Draguignan, les patients seront redirigés vers d'autres hôpitaux de la région.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/