1 min de lecture Santé

VIDÉO - Grève des urgences : les chiffres pour comprendre la saturation des services

Depuis trois mois, de nombreux services d'urgence sont en grève pour dénoncer le manque de moyens et l'épuisement des soignants alors que 21 millions de personnes s'y rendent chaque année.

>
Les urgences en chiffres Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : M6Info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Eléanor Douet

Les personnels des hôpitaux manifestent devant le ministère de la Santé ce mardi 11 juin et ce alors que le projet de loi Santé doit être adopté par le Sénat. Depuis trois mois, les urgentistes sont en grève pour dénoncer les conditions de travail de plus en plus difficiles et réclamer plus de moyens.

Le personnel des urgences doit faire face à des services saturés. Selon la Cour des comptes, 4 millions de patients se rendent chaque année aux urgences sans en avoir besoin. En cause : le manque de médecins généralistes.

Ces 4 millions de patients représentent 1/5 environ du nombre de personnes admises aux urgences. En effet, chaque année, 21 millions de personnes vont aux urgences. Un nombre d'admissions qui augmente de 3,5% par an en moyenne et qui a doublé en 20 ans, selon les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).

29.000 patients par service chaque année

Au total, la France compte 641 services d'urgence, qui dépendent à 77% du secteur public. Chaque année, chaque service accueille en moyenne 29.000 patients.

À lire aussi
LES COMBATTANTES cancer
"Les Combattantes" : quand le cancer du sein modifie le rapport aux autres

Les urgences coûtent de plus en plus cher : 3,1 milliards d'euros en 2016. Pour l'Assurance maladie, cela revient à 115 euros la consultation en journée et 150 euros la nuit, selon un rapport de la Cour des comptes publié en 2019.

Entre 4 et 8h d'attente pour 25% des patients

9.500 personnes exercent au sein des services d'urgence. C'est 13% de plus en 3 ans. Un chiffre pourtant loin de compenser la hausse du nombre de consultations. Car le temps d'attente reste encore très long. En Île-de-France, il faut attendre 2h40 en moyenne, et entre 4 et 8 heures pour 25% des patients.

Si bien que depuis l'été dernier, 30.000 patients sont restés sur des brancards la nuit, faute de lit d'hospitalisation, selon le syndicat Samu - Urgences de France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Urgences Le 12.45
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants