1 min de lecture Santé

Un rapport préconise l'ouverture de la vente de médicaments en supermarché

ÉCLAIRAGE - Un rapport de l'Inspection générale des finances sur les professions réglementées, que s'est procuré "Les Échos", recommande de mettre fin au monopole des pharmacies sur certains médicaments.

Le marché de l'automédication représente 10,4% du chiffre annuel des officines
Le marché de l'automédication représente 10,4% du chiffre annuel des officines
Marion Dautry
Marion Dautry
et Anne Le Henaff

La question du monopole des pharmacies sur la vente de médicaments est une nouvelle fois posée. Un rapport confidentiel de l'Inspection générale des finances (Igf), dont Les Échos s'est procuré un exemplaire, recommande d'autoriser les supermarchés à vendre certains médicaments.

L'autorité de la concurrence avait déjà fait une demande similaire en 2013 mais le gouvernement s'y était fermement opposé.

Quels médicaments seraient concernés ?

L'Igf vise les médicaments dont la prescription est facultative, comme le Spasfon ou le doliprane, et ceux qui ne sont pas remboursables, comme le Nurofen ou le Humex.

Quel serait le but de cette réforme ?

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

L'Igf veut faire baisser le prix de ces médicaments, qui aurait "augmenté deux fois plus vite que le coût de la vie depuis quinze ans".

Dans le cas des médicaments avec ordonnance facultative, le prix de vente est fixé par l'État, mais la pharmacie peut négocier le prix d'achat avec le fournisseur. Pour les médicaments sans remboursement, le prix est laissé à discrétion des pharmacies.

Selon Les Échos, ces médicaments représentent 9% du chiffre d'affaire des pharmacies.

Pourquoi cette réforme n'est jamais passée ?

Les pharmaciens s'opposent fermement à toute remise en cause de leur monopole et pouvaient compter jusqu'à présent sur le gouvernement. En 2013, l'Autorité de la concurrence a recommandé une nouvelle fois de permettre aux supermarchés de vendre certains types de médicaments. La ministre de la Santé Marisol Touraine avait à nouveau répondu qu'elle restait attachée "au monopole des officines sur les médicaments".

Un an plus tard, Marisol Touraine est toujours ministre de la Santé mais, cette fois-ci, la demande émane d'une instance du ministère de l'Économie. S'il ne s'agit que de la recommandation d'un rapport, elle s'inscrit dans la volonté plus large du ministre de Bercy Arnaud Montebourg de réformer en profondeur les professions réglementées.

>
Bercy s'attaque au monopole des pharmacies sur la vente de médicaments Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Anne Le Henaff | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773455217
Un rapport préconise l'ouverture de la vente de médicaments en supermarché
Un rapport préconise l'ouverture de la vente de médicaments en supermarché
ÉCLAIRAGE - Un rapport de l'Inspection générale des finances sur les professions réglementées, que s'est procuré "Les Échos", recommande de mettre fin au monopole des pharmacies sur certains médicaments.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/un-rapport-preconise-l-ouverture-de-la-vente-de-medicaments-en-supermarche-7773455217
2014-07-28 12:47:30
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZsN0xOpXBW3sboZtKNI76w/330v220-2/online/image/2014/0728/7773456067_une-pharmacie-a-paris-illustration.jpg