2 min de lecture Police

Un CRS qui avait arboré un blason nazi promu brigadier-chef

VU DANS LA PRESSE - En 2015, un CRS de la compagnie de Joigny avait été exclu provisoirement pour avoir arboré un blason nazi sur son casque. Il vient d'être promu brigadier-chef par sa hiérarchie.

Les CRS (Illustration).
Les CRS (Illustration). Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
louis
Louis Chahuneau Journaliste

Une promotion qui dérange. Un CRS de la compagnie de Joigny (Yonne), vient d'être promu brigadier-chef par sa hiérarchie. Problème, Marianne nous apprend qu'il avait été exclu 15 jours en 2015, pour avoir arboré un blason nazi sur son casque. Plus précisément "un blason représentant la 12e Panzer SS, une division nazie ayant officié pendant la Seconde Guerre mondiale."

D'après le magazine, le policier avait été dénoncé à sa hiérarchie et sanctionné en 2015 par décision du ministère de l’Intérieur. Mais cinq ans plus tard, l'institution semble avoir passé l'éponge sur les faits, comme l'explique le service de communication de la police : "Il est promouvable depuis 2014. Le 6 février 2020, la commission administrative paritaire compétente a proposé son avancement au grade de brigadier chef à partir des règles appliquées à tous les fonctionnaires, sur la base des trois dernières évaluations et de la réussite aux examens professionnels."

Propos antisémites, racistes et sexistes

Au sujet de l'insigne nazi, un rapport consulté en 2014 par Marianne concluait à "un très grave manquement du brigadier G. au plan administratif" et à un acte "contraire aux valeurs de la police". Le CRS expliquait aux enquêteurs "être amateur de matériel militaire de cette époque" et que "malheureusement le meilleur matériel était du côté allemand".

Le CRS n'en était pas à son coup d'essai. Plusieurs policiers de sa compagnie, dont une gardienne de la paix interrogée par Marianne, avaient rapporté dès 2012 les dérives de leur collègue à leur hiérarchie. En plus d'une fascination pour le matériel militaire, ils avaient notamment dénoncé ses déclarations racistes et antisémites telles que : "Le monde du show-biz, des banquiers, tous des juifs." ou encore "Les Allemands se sont trompés de cible en 40 en gazant les juifs plutôt que les Arabes."

À lire aussi
Des jouets Star Wars (illustration) faits divers
Moselle : 20.000 euros de jouets Star Wars volés, retrouvés dans un entrepôt

La gardienne de la paix avait également rapporté des propos sexistes tenus par ce même CRS dans leur unité. Elle avait même porté plainte avec constitution de partie civile au tribunal de Sens en 2015. D'après le journal, le brigadier-chef serait en congé maladie depuis l'année dernière à cause d'une pathologie cérébrale. Ce qui ne l'empêchera pas de toucher une retraite plus élevée grâce à sa promotion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Racisme CRS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants