1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Un carburant 100% végétal pour faire rouler camions et bus
1 min de lecture

Un carburant 100% végétal pour faire rouler camions et bus

Les producteurs de colza lancent un carburant 100% végétal qui ne contient pas une seule goutte de pétrole. Il est produit avec l'huile de la graine de colza.

Un champ de colza à Romagne-sous-Montfaucon en France, le 1er mai 2014.
Un champ de colza à Romagne-sous-Montfaucon en France, le 1er mai 2014.
Crédit : AFP/Ludovic Marin
C'est notre Planète du 08 novembre 2018
01:46
C'est notre Planète du 08 novembre 2018
01:47
Virgine Garin
Virginie Garin
Animateur

Un carburant 100% végétal pour faire rouler des camions et des bus est lancé ce jeudi 8 novembre en France par les producteurs de colza. Plus une seule goutte de pétrole. Il remplace le gazole et c'est une première.

Ce carburant d'un nouveau genre est produit avec l'huile de la graine de colza. Il y a déjà du carburant fait avec du colza en France mais il est mélangé au gazole et on ne peut pas en mettre plus de 10%, donc tout le reste est du pétrole.

Ce nouveau carburant, qui s'appelle Oleo 100, n'est fait qu'avec du colza et il va servir à faire rouler des bus et des camions. Il est compatible avec les moteurs de ces gros véhicules, à condition de faire un petit réglage. En revanche, il ne pourrait pas faire rouler une voiture de particulier. Il est produit près de Rouen par le groupe Avril, numéro un des huiles végétales. 

Plus écologique que le gazole

Son objectif est de faire rouler au colza 15.000 camions ou bus en 2022. Ce carburant n'est pas plus cher que le gazole, mais il est plus écologique car il réduit les émissions de gaz à effet de serre de 60% et il pollue moins. En début d'année le gouvernement avait autorisé Total à importer de l'huile de palme de Malaisie pour faire justement du biocarburant, ce qui avait beaucoup énervé les producteurs français de colza, qui donc ont monté leur propre filière.

À lire aussi

L'inconvénient des biocarburants en revanche, c'est d'utiliser des terres qui pourraient servir à l'alimentation. Ce ne sera pas le cas, assure la filière, la France produit trop d'huile de colza. Au lieu de l'exporter, elle va en faire de l'énergie et le colza utilisé ne va pas dépasser 5% de la récolte française.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/