3 min de lecture

Thomas Piketty refuse la légion d'honneur et tacle le gouvernement

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Une médaille de la Légion d'Honneur, le 15 mai 2012 au palais de l'Élysée
Une médaille de la Légion d'Honneur, le 15 mai 2012 au palais de l'Élysée Crédit : AFP / FRED DUFOUR

Thomas Piketty refuse la légion d'honneur et tacle au passage le gouvernement

Le très médiatique Thomas Piketty, économiste qui connaît un succès international avec son dernier ouvrage,  "Le Capital au XXIème siècle", notamment aux Etats-Unis, a refusé hier sa nomination pour la Légion d'honneur au rang de chevalier et taclé une nouvelle fois au passage le gouvernement. 

L'économiste a expliqué qu'il "refus(ait)cette nomination" car il "ne pense pas que ce soit le rôle d'un gouvernement de décider qui est honorable". Et il a invité le gouvernement à "se consacrer à la relance de la croissance en  France et en Europe". 
"Personne ne m'avait prévenu de cette nomination, sinon je les en aurai immédiatement dissuadés", a assuré à l'AFP Thomas Piketty. 

M. Piketty, un temps proche du Parti socialiste, critique régulièrement la politique menée par le président François Hollande. Il regrette, entre autres, que ce dernier ait enterré sa promesse de campagne d'une profonde réforme fiscale, dans le sens d'une plus grande progressivité de l'impôt, un projet ardemment défendu par l'économiste. 

Comme lui, de nombreuses personnalités ont refusé la Légion d'honneur, comme en 2013 le dessinateur de BD Jacques Tardi, l'Abbé Pierre en 1992 ou encore Louis Aragon, Albert Camus, Claude Monet, Hector Berlioz, Jean-Paul Sartre ou Simone de Beauvoir. La Légion d'honneur est en effet attribuée sans que l'intéressé la réclame. Pour la refuser, il lui suffit de ne pas se rendre à la cérémonie de décoration. 

La promotion civile du 1er janvier compte 691 décorés dont 571 chevaliers, 95 officiers, 19 commandeurs, cinq grands officiers. Et un seul grand'croix, le résistant et historien Jean-Louis Crémieux, dit Crémieux-Brilhac.  


La Légion d'honneur a-t-elle encore un sens ? A qui, pourquoi et comment est-elle décernée ?

Invités du débat de RTL Midi : Bertrand Galimard Flavigny, journaliste spécialiste de la Légion d'honneur, et auteur de "Expliquez-moi la Légion d'honneur" chez NANE Editions et Jo Spiegel, Maire PS de kingersheim (Haut-Rhin), qui a renoncé à sa médaille de chevalier de la Légion d'honneur qui lui avait été décernée le 1er janvier 2014.

C'est la saison des étrennes, combien donner et à qui ?

Chaque année, nous nous posons la question des étrennes. Gardiens, facteurs, femmes de ménage ou baby-sitters vont recevoir une enveloppe ou un petit cadeau en guise de remerciement.

Mais combien faut-il donner ? A qui peut-on donner ? La tradition est-elle en train de disparaître ?


Donnez-vous des étrennes ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Donnez-vous des étrennes ?
Nombre de votes : 5524 *Sondage à valeur non scientifique

Le marché automobile français renoue avec une très légère croissance de 0,3%

Le marché automobile français a enregistré en 2014 une très légère hausse (+0,3%) après avoir atteint en 2013 son plus bas niveau depuis 15 ans, mais il devrait stagner en 2015, a annoncé le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). 

Le CCFA tablait toutefois, jusqu'au début du mois de décembre, sur une croissance comprise entre 1 et 3% pour 2014, et avait ensuite revu ses prévisions à la baisse, tablant alors sur 1 à 2% de hausse. 

Cette progression de 0,3% finalement enregistrée est bien inférieure à la croissance prévue. 

Sur l'ensemble de l'année 2014, 1.795.913 voitures neuves ont été immatriculées. 

Les marques françaises, qui représentent 55,34% du marché, s'en sortent avec une croissance de 6,8% pour le groupe Renault, principalement porté par la  marque à bas coûts Dacia, tandis que PSA Peugeot Citroën affiche une hausse de 1,6%. 

Le marché a chuté sur les derniers mois de l'année. Ainsi, après une baisse de 3,8% en octobre, et de 2,3% en novembre, les ventes de voitures neuves en décembre ont chuté de 6,8% par rapport à l'an passé, et même de 11% à nombre de  jours ouvrables comparables. 

Sur ce dernier mois de l'année, 163.382 voitures neuves ont été immatriculées dans l'Hexagone. 

Les constructeurs français, qui n'ont représenté que 51,38% du marché décembre en revanche, PSA chute de 9,6%, et Renault est en retrait de 0,8%. 

La rédaction vous recommande



Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776067227
Thomas Piketty refuse la légion d'honneur et tacle le gouvernement
Thomas Piketty refuse la légion d'honneur et tacle le gouvernement
REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/thomas-piketty-refuse-la-legion-d-honneur-et-tacle-le-gouvernement-7776067227
2015-01-02 11:33:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-Dsqwzy1RkAdkY7wW5ynfw/330v220-2/online/image/2014/0105/7768546472_une-medaille-de-la-legion-d-honneur-le-15-mai-2012-au-palais-de-l-elysee.jpg