1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tempête Alex : deux mois après, situation précaire dans la vallée de la Roya
3 min de lecture

Tempête Alex : deux mois après, situation précaire dans la vallée de la Roya

REPORTAGE - Deux mois après les intempéries qui ont fait 9 morts dans la vallée de la Roya, une première route en terre, longue de cinq kilomètres, permet d'accéder au village très isolé de Tende.

Deux mois après, la vallée de la Roya porte toujours les stigmates des intempéries
Deux mois après, la vallée de la Roya porte toujours les stigmates des intempéries
Crédit : Hugo Amelin / RTL
Tempête Alex : deux mois après, situation précaire dans la vallée de la Roya
04:13
Tempête Alex : deux mois après, situation précaire dans la vallée de la Roya
04:13
Hugo Amelin - édité par Maeliss Innocenti

Direction la vallée de la Roya, dans l’arrière-pays niçois, touché il y a deux mois par de terribles intempéries : neuf morts, des dizaines de maisons emportées par le torrent, et des dégâts toujours considérables aujourd’hui. Plus de 35 kilomètres de route ont été détruits et certains villages, comme celui de Tende, sont restés coupés du monde pendant de longues semaines.

À Tende, une route provisoire vient d’être ouverte. Elle est fragile, risquée, et on ne peut l’emprunter que deux heures par jour, en convoi, encadré par les gendarmes. Là-haut, les habitants qui n’ont pas déserté le village sont toujours dans une situation de grande précarité.

Cette piste, plus qu'une route, au départ de Breil-sur-Roya, dessert les villages comme Fontan ou Saint-Dalmas, coupés du monde depuis les intempéries. "D'un côté il y a la rivière, d'un autre côté il y a la falaise. On a dû à chaque fois descendre dans la rivière, créer un petit embranchement provisoire, et remonter de l'autre côté. À chaque fois, ça a fait des montagnes-russes", raconte Sandra Jourdan de la direction des routes.

Une maison dévasteé à Fontan
Une maison dévasteé à Fontan
Crédit : Hugo Amelin / RTL
Une maison dévasteé à Fontan
Dans la vallée de la Roya, les routes sont encore détruites
Une maison dévasteé à Fontan Crédits : Hugo Amelin / RTL
Dans la vallée de la Roya, les routes sont encore détruites Crédits : Hugo Amelin / RTL
1/1

Une route en terre inutilisable s'il pleut ou s'il neige

En deux mois, ce sont cinq kilomètres de piste qui ont été construits, mais il reste encore 35 kilomètres de route à combler et une dizaine de ponts. De plus, cette piste reste très précaire et même inutilisable s'il neige. "Ce n'est qu'une piste en terre. S'il pleut, ou s'il neige, nous serons de nouveau complètement coincés", constate le maire de Tende. Coincés et coupés du monde car les voies de chemin de fer sont elle aussi coupées. Le gouvernement a débloqué 10 millions d'euros pour rétablir ces lignes, mais rien ne sera possible avant janvier.

À lire aussi

Tout au bout de cette piste se trouve le village haut-perché de Tende. 4.000 habitants avant les intempéries : près de la moitié d’entre eux ont désormais quitté les lieux. Pas d’assistance médicale, pas d’eau potable pendant un mois et demi, des commerces fermés : la vie sur place est toujours difficile et les sinistrés plongés dans l’incertitude.

Jusqu'à la semaine dernière, le seul moyen d'aller voir un docteur était l'hélicoptère. Le ravitaillement reste indispensable. Beaucoup ont fait le choix de partir, d'autres de rester par amour de la vallée, mais certains n'avaient pas d'autres possibilités.

À regarder

Dans la vallée de la Roya, les routes sont toujours détruites par endroit
00:51

Les assurances n'ont encore rien fait

Pierre-Antoine, 70 ans, a perdu sa maison, emportée par les eaux. "Elle est détruite à 100%", dit-il. Et les assurances ne lui ont encore rien dit. Il n'a vu qu'un expert, et n'a reçu aucune indemnisation.

Florence Lustman, présidente de la Fédération française des assureurs, qui était allée sur place avec Emmanuel Macron le lendemain des inondations, n'a apporté aucune réponse aux sinistrés. "Je ne cesse de la relancer. Je ne cesse de rappeler aux équipes du président de la République l'engagement aussi à ce que les assurances soient présentes pour tous les problèmes. Il y a des disparitions de maisons, des disparitions de terrains", explique le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Face à l'ampleur des dégâts, un immense élan de solidarité s'est créé. Indispensable face à l'hiver qui arrive et qui s'annonce déjà rude dans la vallée de la Roya. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/