1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tanguy Pastureau : Macron, digne héritier de Hollande
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : Macron, digne héritier de Hollande

Quand il fait un meeting, il hurle tel un marchand de poissons aphone. Quand il part en Guadeloupe, il dit qu'il s'expatrie et déclenche un tollé général. Il nous a plus faire rire en 8 jours que Benny Hill sur les 20 épisodes de l'année 84. Macron, c'est le nouveau Hollande.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau : Macron, digne héritier de Hollande
03:02
Tanguy Pastureau : Macron, digne héritier de Hollande
37:00

Emmanuel Macron est le digne héritier de François Hollande. Quand Hollande a annoncé qu’il partait, j’étais effondré, j’étais dans l’état de John Lennon en 69 quand il voyait aux infos que la guerre du Vietnam continuait alors qu’il venait de passer 9 jours à poil dans un lit avec Yoko Ono pour promouvoir la paix. 

 
Puis Macron est arrivé, et ce type, c’est l’âme de Hollande dans le corps d’un modèle pour les slips Sloggi. Il est à se tordre, ça fait déjà une semaine qu’avec lui on se fait pipi dessus, sa France, c’est la France des couches Tena.
 
Ça a commencé le week-end dernier, quand à son meeting il s’est mis à hurler tel un petit porc qui voit venir vers lui Justin Bridou et qui comprend que son karma est de finir en saucisse. Un malade, ensuite j’ai loué en VOD Vol au-dessus d’un nid de coucou, à côté c’était zen. Il a fallu lui passer la glotte à la colle à bois, parce qu’elle était fendue, la dernière fois qu’on a vu des gonzes crier comme Macron, c’était à Pearl Harbor, les japonais dans leurs avions au moment de se crasher sur l’USS Arizona.
 
Là Macron, qui réalise qu’il s’est pris pour Freddie Mercury alors qu’il a la puissance vocale de Jane Birkin, se dit "Flûte, en un meeting je suis déjà moins crédible que NKM si elle faisait de la pub pour les cabines de bronzage". Donc il fuit aux Antilles, le Baden-Baden des gens de gauche, les trois quarts des socialistes, c’est-à-dire 7 sur un total de 20 pleu-pleus, y vivent. Macron monte dans l’avion et se prend en photo avec un jeune, plus jeune que lui, c’est-à-dire qu’il a dû naître le 20 octobre dernier. Et là, il écrit "Je suis avec Mathias, qui rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe". L'erreur classique, l'erreur qui fait mal.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/