2 min de lecture Primaire Les Républicains

Tanguy Pastureau : la fin de la bande des 7

REPLAY - Ils étaient sept, mais dimanche au soir, ils ne seront plus que deux, puis un, qui seul incarnera l'espoir qu'a le peuple de droite de piquer à Hollande sa cage à poules. La primaire à droite, c'est parti.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : la fin de la bande des 7 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Ça y est, demain, les gens de droite vont élire leur champion. Finis les débats à sept, il ne va plus en rester que deux, c’est le premier plan social organisé par le peuple.
 
On s’était habitués à suivre nos 6 gonzes + NKM, c’était un peu Blanche Neige et les 7 Nains, en moins moderne. Juppé, le vieux bonze serein à l’identité heureuse, est prêt, s’il perd, à remplacer le dalaï-lama, il dormira sur une paillasse entre deux yaks, quand il blottira sa tête dans le poil du bestiau ça fera comme s’il avait des rastas. Sarkozy, s’il échoue, retrouvera les dîners préparés par Carla, une demi-endive pour 2 et un Gervita light en dessert, après 3 mois il passera sous les portes. S’il perd, Fillon, à qui Karine Le Marchand avait reproché de ne pas s’épiler les sourcils, ira avec elle chez l’esthéticienne, qui le passera en entier à la cire chaude, ce qui lui ouvrira les portes soit du rayon volailles chez Leclerc avec les poulets de Loué, soit des soirées hot à Mykonos. Fillon, selon les sondages, ne cesse de monter, c’est la Fillon-mania, les gens achètent des culottes en velours et des pompes à glands pour être comme lui.
 
S’il perd, Bruno Le Maire, le Jacques Prévert de droite, auteur des rimes "Le renouveau c’est Bruno, la primaire c’est Le Maire", sortira son nouveau poème, "Plus de boulot c’est Bruno, la galère c’est Le Maire". S’il perd, Copé, roi du pain au chocolat, héros des boulangères à joues rouges, passera son BEP pâtisserie. Enfin, il reste JF Glouglou, Jean-Frédéric Poisson, l’agité du bocal, que cette primaire a starisé, dans la rue, des femmes lui crient "Viens voir par-là, Poisson, je vais te faire sauter les écailles, viens te tremper dans ma mayo". Et NKM, bien sûr, qui vit dans le futur, elle parle start-ups, numérique, transhumanisme, elle a 150 ans de décalage avec Juppé, je pense que c’est un alien qui s’est déguisé en quadra bobo du centre-droit. En déplacement, le soir, quand elle est à l’hôtel Mercure, bien sûr, elle sort toutes les vis de son lit pour les mettre dans son potage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Nicolas Sarkozy François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785861995
Tanguy Pastureau : la fin de la bande des 7
Tanguy Pastureau : la fin de la bande des 7
REPLAY - Ils étaient sept, mais dimanche au soir, ils ne seront plus que deux, puis un, qui seul incarnera l'espoir qu'a le peuple de droite de piquer à Hollande sa cage à poules. La primaire à droite, c'est parti.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tanguy-pastureau-la-fin-de-la-bande-des-7-7785861995
2016-11-19 08:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pYv3UTjC-YuxS_N-XhX9Bw/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642313_tanguy-pastureau.jpg