1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tanguy Pastureau : Kim Kardashian s'est fait voler par des papis
1 min de lecture

Tanguy Pastureau : Kim Kardashian s'est fait voler par des papis

La police a interpellé 5 suspects dans l'affaire du vol des bijoux de Kim Kardashian, la star callipyge aux poumons hypertrophiés. Or, surprise, il ne s'agit pas de racailles de base, mais de sexagénaires issus du grand banditisme. Pierrot, l'Anguille ou le vieux Omar, ils ont tous des blazes à sortir d'un film d'Audiard.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : Kim Kardashian s'est fait voler par des papis
03:01
Tanguy Pastureau : Kim Kardashian s'est fait voler par des papis
02:58

Il y a trois mois, Kim Kardashian, de passage à Paris, se faisait voler. Kim Kardashian, c’est cette jeune dame aux fesses charnues, quand on est derrière elle et qu’on la regarde marcher, on a plus de risques de choper le mal de mer qu’en faisant le Vendée Globe. En octobre, elle était donc à Paris pour la Fashion Week, qui consiste à faire défiler des sacs d’os de 17 ans dans des fringues hors de prix, une jupe coûtant plus cher qu’un Dacia Duster.

 
Et, une nuit, alors qu’elle twittait des photos de son sein droit, son activité préférée, à égalité avec poster sur Instagram des photos de son sein gauche, des bandits l’avaient ligotée chez elle, avant de se tailler avec ses bijoux, ce qui n’est jamais arrivé à Arlette Laguiller, vu que le maximum qu’elle a eu c’est un bracelet en scoubidou fabriqué par Paul, 7 ans, dit Trotski, son neveu.
 
Les agresseurs de Kardashian s’étaient enfuit à vélo, ce qui fait qu’Anne Hidalgo était à deux doigts de leur décerner la médaille de la ville, si en plus il y en avait un qui avait fait un potager bio devant le bâtiment avant de partir, Hidalgo lui proposait la botte.
 
Dans l’imaginaire collectif, Paris est donc une ville qui pue, infestée de rats, où les stars sont détroussées et parfois on voit même Poirette sortir de RTL en pull à bouloche, une horreur. Heureusement, les policiers ont bossé comme des agents du planning familial chargés de distribuer la pilule du lendemain au Cap d’Agde en août. Et surprise, les suspects qu’ils ont arrêté sont des papis, les Elkabbach du braquage. Ce sont des vieux de la vieille, aux casiers judiciaires bien remplis...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/