2 min de lecture Tanguy Pastureau

Tanguy Pastureau : Obama, les adieux les plus cools du siècle

Giscard d'Estaing avait dit "au revoir", puis s'en était allé par la petite porte. Sarkozy était parti, avant de revenir, puis de repartir. Mais ces gens ne sont pas américains, et les américains, eux, sont cools. Obama a fait ses adieux vendredi à ses amis, des gens comme lui, glamours et beaux, et qui sentent bon : les stars.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : Obama, les adieux les plus cools du siècle Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Aux États-Unis, Barack Obama s’apprête à prendre sa retraite. Il a déjà mis dans un carton ses affaires, c’est-à-dire une photo de lui avec Hollande et Merkel, qu’il a fait recadrer sur lui afin que ce soit glamour, et une lettre d’Emmanuel Macron disant "Je t’adore Barack, je suis d’ailleurs le Obama blanc, jeune, sexy, plein de sève comme toi, en tous cas, c’est ce que dit Brigitte".
 
L’histoire retiendra d’Obama qu’il était cool, il pouvait défoncer le Yemen à coups de drones tout en faisant de la break-dance avec Jay-Z. Et fidèle, il est resté tout sage avec Michelle alors que ses prédécesseurs étaient des excités du boxer, pas de cigare comme le père Clinton, il n’a même pas essayé de titiller une stagiaire avec une vapoteuse. Obama, c’était la confiance en soi, même en sortant tout nu d’un trou creusé dans un lac gelé, il vous aurait dit : "On s’en fout, poussin, c’est pas la taille qui compte".
 
Vendredi soir, Obama a donc organisé une fête à la Maison Blanche, où des stars anti-Trump sont venues chouiner et se moucher dans des petits fours. Et il y avait tout le gratin, un casting de fou, si Daech avait fait péter le local, de tout le show-biz mondial, il ne serait plus resté de vivant que Chuck Norris et Popeck.
 
Étaient présents George Clooney et sa femme Amal, la seule à qui en visite en France si elle dit son nom on répond d’appeler SOS Médecins. Clooney-Obama ensemble, niveau sex-appeal, c’est comme si Justin Bridou roulait une pelle à Monsieur Marie du point de vue de Gérard Larcher. Il y avait George Lucas, le roi des effets spéciaux, il peut faire sourire Bernard Cazeneuve, Robert de Niro, Stevie Wonder, qui a dit "Dis donc, ils sont humides vos fauteuils", alors qu’il venait de s’asseoir dans le saladier à punch, et même Paul McCartney.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau États-Unis Barack Obama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786638844
Tanguy Pastureau : Obama, les adieux les plus cools du siècle
Tanguy Pastureau : Obama, les adieux les plus cools du siècle
Giscard d'Estaing avait dit "au revoir", puis s'en était allé par la petite porte. Sarkozy était parti, avant de revenir, puis de repartir. Mais ces gens ne sont pas américains, et les américains, eux, sont cools. Obama a fait ses adieux vendredi à ses amis, des gens comme lui, glamours et beaux, et qui sentent bon : les stars.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/tanguy-pastureau-obama-les-adieux-les-plus-cools-du-siecle-7786638844
2017-01-08 10:46:00
http://media.rtl.fr/cache/Q5jVX_vi5kvp_bIc4NnrAQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771380343_tanguy-pastureau.jpg