1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Start-ups : où en est la parité dans l'entreprenariat ?
2 min de lecture

Start-ups : où en est la parité dans l'entreprenariat ?

Selon le baromètre annuel publié par le collectif Sista pour plus de mixité dans le numérique, en partenariat avec le Boston Consulting Group (BCG) et le Conseil national du numérique (CNN), en 2020, seules 21% des start-ups ont été fondées par des équipes mixtes ou exclusivement féminines.

En 2020, 21% des start-ups ont été fondées par des équipes féminines ou mixtes.
En 2020, 21% des start-ups ont été fondées par des équipes féminines ou mixtes.
Crédit : Unsplash/@cowomen
Marie Zafimehy

"Des progrès mais peut mieux faire". C'est en substance le résultat du baromètre annuel initié par le collectif Sista, qui défend la place des femmes dans l'écosystème des start-ups françaises. En 2020, 21% des start-ups ont été fondées par des équipes féminines ou mixtes, 4 points de plus que l'année d'avant. Pour autant, ce nombre reste encore trop peu élevé, et ce sont en grande majorité des équipes masculines qui ont reçu des financements (85% des start-ups fondées l'année dernière) ou ont bénéficié de levées de fonds (90%).

Réalisé en partenariat avec le Boston Consulting Group et le Conseil national du numérique, ce baromètre annuel s'appuie sur les données de la plateforme CrunchBase qui recense les start-ups créées et financées sur les périodes 2019 et 2020. La première édition, qui étudiait les mêmes données mais sur l'année 2018-2019 mettait en lumière un constat alarmant : si la France poursuivait sur la même lancée, la parité dans l'entrepreneuriat ne serait atteinte qu'en 2090.

Depuis, le collectif Sista a fait signer une charte d'engagement en faveur de la parité à une cinquantaine de fonds d'investissement pour encourager le financement des start-ups fondées par des femmes ou des équipes mixtes. Selon le baromètre, en 2020, la part des femmes dans les équipes financées par ces fonds progresse autant que les chiffres de l'écosystème dans son ensemble : les équipes féminines ou mixtes représentent 21% des start-ups de leur portefeuille.

Le "plafond de verre" persiste

Cette charte a aussi encouragé les fonds signataires à appliquer des mesures concrètes favorisant la mixité. Organisation d'événements dédiés aux entrepreneures, investissements ciblés, sensibilisation... 76% d'entre eux ont "adopté des pratiques d'investissements plus inclusives et/ou fait rayonner les bonnes pratiques dans l'écosystème", note le baromètre. 

En 2020, ils ont aussi recruté "autant de femmes que d'hommes" grâce à l'instauration de pratiques spécifiques pour 78% d'entre eux (fiches de postes et questions non genrées ou priorité donnée aux femmes lors des recrutements par exemples). Pour autant, les disparités et "le plafond de verre" perdurent. D'une part, les équipes d'investissements comprennent toujours plus d'hommes - 167 hommes pour 90 femmes - et d'autre part près de 50% ne comptent aucune femme à leur tête, sous le titre de "partner".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/