2 min de lecture Entreprises

SFR demande le remboursement de trop-perçus d'indemnités de départ

Plusieurs salariés ayant profité d'un plan de départs volontaires sont sommés de rembourser un trop-perçu d'indemnités à la suite d'une erreur de calcul.

Une boutique SFR à Paris
Une boutique SFR à Paris Crédit : Jacques Demarthon/AFP
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

SFR leur demande de réparer une erreur qu'ils n'ont pas commise. Selon le site Les Jours, l'entreprise sommerait plusieurs de ses salariés de rembourser un trop-perçu d'indemnités de départs. L'entreprise a récemment mis en place le plus gros plan social de France, avec le départ volontaire de 5.000 salariés ces derniers mois. Dans une lettre que le site a pu consulter, l'opérateur téléphonique exige d'une de ses anciennes salariées le remboursement de 17.000 euros avant le 30 novembre. "À défaut (...), j'ai dores-et-déjà instruction de saisir la justice compétente", y écrit l'avocat. Une lettre sans forme de politesse ni excuses pour l'erreur occasionnée.

Le syndicat CGT Distribution a confirmé aux Jours que 14 anciens salariés ont reçu un tel courrier, mais plus de personnes pourraient être concernées. Comment une telle erreur peut-elle être possible ? Selon le site, SFR a perdu un tiers de ses effectifs lors de ce plan de départs volontaires, dont de nombreuses personnes parmi les ressources humaines, la comptabilité ou le service des paies. "Les syndicats ont alerté la direction à maintes reprises quant au sous-effectif de ces services. Les élus ont été extrêmement sollicités pour les soucis de ressources humaines et de paies", explique Yoann Pougeois, délégué CGT.

Des méthodes dénoncées

En partant, plusieurs salariés, cités par Les Jours, ne connaissaient pas le montant de leurs indemnités, bien plus élevé qu'habituellement. Les syndicats majoritaires de l'entreprise avaient négocié des montants à hauteur de deux mois et demi de salaire par année d'ancienneté mais la question des congés maternité, parentaux et temps partiels n'étaient pas réglées. Des zones d'ombre qui le sont restées à en croire une ancienne salariée, qui affirme avoir demandé plusieurs fois des précisions à l'entreprise, sans les obtenir.

À lire aussi
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire (à droite) et le président du conseil régional de Hauts-de-France Xavier Bertrand, lors de la réunion avec les représentants de l'aciérie Ascoval le 10 décembre 2018 économie française
Ascoval : "On a un plan de financement solide", dit Bruno Le Maire

Si certains salariés se disent prêt à rembourser, ils dénoncent surtout les méthodes de l'entreprise pour récupérer cet argent. "Je pleurais au téléphone et j'ai fini par avoir une fille humaine, la seule qui s'est excusée de l'erreur", confie une salariée, qui se demande "pourquoi n'essayent-ils pas d'abord de nous prévenir qu'ils se sont trompés ?". 

La direction de SFR, elle, assure avoir essayé de la joindre. Contacté par RTL.fr, SFR n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Société SFR
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795704665
SFR demande le remboursement de trop-perçus d'indemnités de départ
SFR demande le remboursement de trop-perçus d'indemnités de départ
Plusieurs salariés ayant profité d'un plan de départs volontaires sont sommés de rembourser un trop-perçu d'indemnités à la suite d'une erreur de calcul.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/sfr-demande-le-remboursement-de-trop-percus-d-indemnites-de-depart-7795704665
2018-11-26 12:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MFXuPHCKTBVMi4CLjyjiEw/330v220-2/online/image/2018/1126/7795707901_une-boutique-sfr-a-paris.jpg