1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. SFR : un salarié conteste son licenciement devant la justice
1 min de lecture

SFR : un salarié conteste son licenciement devant la justice

TÉMOIGNAGE - Pour le vendeur de l'opérateur téléphonique, son licenciement est intervenu après qu'il ait refusé de faire des photocopies pour une femme se présentant comme la sœur du patron du groupe.

Une enseigne SFR à Dunkerque, le 1er avril 2014 (image d'illustration)
Une enseigne SFR à Dunkerque, le 1er avril 2014 (image d'illustration)
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
SFR : un salarié conteste son licenciement devant la justice
01:23
Micro RTL (illustration)
Nicolas Burnens
Animateur

Il n'était pas en stage "photocopies" mais selon ses dires, ce salarié de SFR a été licencié après avoir refusé d'en faire à une femme, qui se présentait comme la sœur du patron du groupe SFR. Steevy, ancien salarié de l'espace SFR de Montesson, dans les Yvelines, a décidé de contester son licenciement devant la justice. 

Il raconte la scène au micro de RTL. "J'ai trois personnes qui se sont présentées en point de vente. (...) Une qui me dit : 'Demain c'est le dernier jour pour envoyer les avis d'imposition, il faut absolument que j'aie des photocopies, et vous allez faire aussi celles de ma belle-sœur.' Gentiment je lui explique 'je vous les fais mais pas dans la totalité.' Au niveau des stocks, je peux pas me permettre de faire autant de feuilles. Du coup elle me répond 'vous ne savez pas qui je suis.'"

Intrigué, le salarié lui aurait alors demandé qui elle était, et la femme lui aurait simplement répondu "Je suis la sœur du patron", avant de le menacer de le faire licencier si d'aventure il n'accédait pas à sa requête de photocopies. "Et c'est ce qu'elle a fait. Je me sens complètement humilié, confie Steevy. SFR, c'est mon tout premier travail, et ça fait six ans que je suis dans cette société. J'ai tous les jours été irréprochable. (...) Ce que je voudrais, c'est des excuses, (...) que ce soit un exemple pour que ça n'arrive plus à personne". 

Un porte-parole de l'entreprise a réagi : "Deux collaborateurs ont été licenciés pour faute. La direction est informée de tout licenciement lié notamment à des comportements non-compatibles avec les valeurs de l'entreprise. Nous ne communiquons pas sur tout licenciement ou recrutement. Il n'y a strictement aucun autre sujet. C'est la vie des entreprises."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/