2 min de lecture Islam

Séparatisme islamiste : un projet de loi "confortant les principes de la République"

ÉDITO - L’Assemblée nationale démarre les discussions autour du projet de loi "confortant le respect des principes de la République", c'est-à-dire le projet de loi sur le séparatisme islamiste.

micro generique L'oeil de... Natacha Polony & Valérie Trierweiler & Philippe Caverivière iTunes RSS
>
L'oeil de... Natacha Polony du 1 février 2021 Crédit Image : THOMAS COEX / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Natacha Polony édité par Camille Guesdon

L’Assemblée nationale démarre les discussions autour du projet de loi "confortant le respect des principes de la République". Autrement dit, c'est le projet de loi sur le séparatisme islamiste. Est-ce un signe, le fait qu’on n’ait plus le mot "islamisme" dans l’intitulé ? 

De fait, on peut regretter qu’il soit si difficile de dire qu’il y a un problème spécifique avec un phénomène précis qui est l’islamisme. C’est-à-dire une conception politique de l’islam imposant les règles les plus rigoristes pour créer une séparation entre les musulmans et les autres citoyens. On est bien d’accord que même s’il existe des intégristes catholiques qu’il faut contenir, ce ne sont pas eux qui, en ce moment, fracturent le plus dangereusement la société. 

Le Figaro titre donc son édito "la République pusillanime" et relaie les plaintes des instances chrétiennes et juives qui considèrent qu’on leur ôte des libertés pour éviter de cibler l’Islam. Et pendant ce temps-là, les Insoumis nous expliquent que c’est un scandale parce que ce seraient les musulmans dans leur ensemble qui seraient visés et stigmatisés. Pour ce qui est des Insoumis, on aura compris qu’ils ne font donc pas de différence entre la foi musulmane et les manipulations de groupes idéologiques qui prêchent la haine, l’endoctrinement des enfants et la soumission des femmes. Ce sont eux, les Insoumis, qui confondent Islam et islamisme. Quant aux accusations de pusillanimité, elles oublient que la République n’a pas le droit de cibler une religion et que cette loi est la première à véritablement tenter quelque chose après trente ans de déni ou de lâcheté. 

Mais elle a une chance d’être efficace, cette loi ?

Si vous voulez mesurer l’ampleur de la tâche, vous lisez le livre de l’universitaire Bernard Rougier, Les territoires conquis de l’islamisme. Une enquête de terrain menée par ses étudiants pour comprendre comment l’islamisme gangrène les quartiers. Comment ils infiltrent les associations, les clubs de sport, jusqu’à créer un écosystème dans lequel baignent les populations, et où l’on fait comprendre que le seul vrai Islam, ce serait celui qui voile les femmes et qui interdit de véritablement s’intégrer en adoptant un mode de vie à la française. 

À lire aussi
islam
Ramadan : peut-on se faire vacciner pendant le jeûne ?

On conseille particulièrement la lecture de ce livre à ceux qui continuent à dire "mais c’est leur liberté, et puis le burkini, c’est juste un maillot de bain". S’attaquer au financement étranger, à l’influence de la Turquie ou de l’Arabie saoudite sur l’Islam en France, c’est le minimum de respect que nous devons à nos concitoyens musulmans. 

Sauf que certains se sentent montrés du doigt

Oui, et de la Turquie aux États-Unis, certains font tout pour leur faire croire qu’ils seraient maltraités en France. Or, la seule discrimination qui existe en France, et qui est un pur scandale, ce n’est pas contre une religion. C’est la discrimination sociale, qui fait que les populations défavorisées n’ont aucune chance de voir leurs enfants s’en sortir mieux qu’eux. Alors, faisons en sorte que la République tienne ses promesses, et empêchons les prêcheurs intégristes de récupérer les frustrations. Et soyons fiers de dire que la France est ce pays où chaque individu est libre de ne pas être réduit à son origine ou enfermé dans une supposée communauté. Et c’est ça qui déplaît tellement aux intégristes de tous poils.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islam Assemblée nationale France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants