1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Selma Blair : comment elle est en train de changer notre vision du handicap
2 min de lecture

Selma Blair : comment elle est en train de changer notre vision du handicap

PORTRAIT - L'actrice américaine de 46 ans est atteinte d'une sclérose en plaques, diagnostiquée l'année dernière. Depuis, elle a décidé de ne pas cacher sa maladie.

Selma Blair à la fête des Oscars de Vanity Fair, le 24 février 2019, à Los Angeles
Selma Blair à la fête des Oscars de Vanity Fair, le 24 février 2019, à Los Angeles
Crédit : Dia Dipasupil / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte

Oui, Selma Blair est handicapée mais pour elle, ce n'est pas la fin du monde. L'actrice américaine, âgée de 46 ans, s'est confiée pour la première fois dans les médias sur sa maladie, la sclérose en plaques (maladie qui touche le système nerveux central), dans un long entretien accordé à Vanity Fair et publié ce mardi 27 février.

L'actrice de Sexe Intentions, mère célibataire d'un petit Arthur, 7 ans, a été diagnostiquée en août dernier après des années de souffrance, de fatigue intense, de vertiges et d'anxiété... et d'errance médicale où les médecins pensaient qu'elle était simplement déprimée. Quelques mois après le diagnostic, Selma Blair a partagé ce qu'elle vivait dans un message publié sur Instagram, le 20 octobre 2018.

Dans ce post, elle raconte les coulisses de la nouvelle série sur laquelle elle travaille, Another Life, produite par Netflix. Elle explique qu'elle ne peut pas s'habiller toute seule et elle remercie sa costumière, Allisa Swanson, qui l'aide tous les jours à enfiler pantalons, t-shirts et manteaux.

L'actrice décrit également les symptômes de la sclérose en plaques, qu'elle tombe parfois, que des objets lui échappent des mains ou qu'elle a des troubles de la mémoire. "Je suis handicapée", écrit-elle sans honte, "soulagée" de savoir ce dont elle souffre et de pouvoir "le partager avec [sa] famille d'Instagram".

À lire aussi

Depuis qu'elle s'est confiée au grand public, Selma Blair a fait de la sclérose en plaques un sujet de discussion et participe à briser les tabous autour de cette maladie.

Briser le silence autour de la maladie

Saud Sadiq, le médecin qui suit l'actrice, a en effet expliqué à Vanity Fair que ses patients, "des chirurgiens, des acteurs, des pilotes d'avion, des sportifs ou des avocats brillants", cachent leur maladie "parce qu'ils ne veulent pas que cela ternisse leur carrière".

En brisant le silence, Selma Blair a pensé prendre un risque pour sa propre carrière d'actrice mais elle a également mis un gros coup de projecteur sur la sclérose en plaques, a permis de sensibiliser le grand public et même "d'augmenter le financement de la recherche", a précisé le médecin au magazine américain.  

Sur son compte, si l'actrice partage les épreuves (la fatigue, les douleurs, l'anxiété), elle raconte aussi ses victoires (réussir à monter à cheval) et s'affiche avec sa canne, un objet de première nécessité pour les personnes atteintes de sclérose en plaques mais dont beaucoup de personnes ont honte de devoir porter. 

Rendre visible le handicap grâce à la mode

Grâce à son audace et son état d'esprit, la canne de Selma Blair est devenue un véritable accessoire de mode. Elle l'a customisée et la brandit avec fierté lors des Oscars par exemple ou sur les photos publiées dans Vanity Fair. Le geste est important et Selma Blair le sait depuis qu'elle reçoit des témoignages d'internautes sur son compte Instagram disant qu'ils ou elles ont honte de leur canne.