1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Sécurité : "Je ne les vois pas beaucoup les policiers en plus", déplore Frédéric Péchenard
1 min de lecture

Sécurité : "Je ne les vois pas beaucoup les policiers en plus", déplore Frédéric Péchenard

INVITÉ RTL - L'ancien directeur général de la Police Nationale et élu francilien "espère" qu'Emmanuel Macron teindra sa promesse : "J'espère qu'on verra plus de bleu, parce que ce sera une bonne chose", a-t-il assuré.

Frédéric Péchenard était l'invité de RTL soir lundi 19 avril 2021.
Frédéric Péchenard était l'invité de RTL soir lundi 19 avril 2021.
Crédit : RTL
Sécurité : "Je ne les vois pas beaucoup les policiers en plus", déplore Frédéric Péchenard, ex-patron de la police
11:52
Sécurité : "Je ne les vois pas beaucoup les policiers en plus", déplore Frédéric Péchenard
11:52
Thomas Sotto - édité par Marie Gingault

Emmanuel Macron a montré sa volonté de lutter contre l'insécurité en se rendant sur le terrain ce lundi 19 avril, à Montpellier. "Une bonne chose", selon l'ancien directeur général de la Police Nationale Frédéric Péchenard, mais qui "vient bien tard dans le quinquennat"

Celui qui est également le vice-président (LR) de la région Île-de-France en charge de la sécurité déplore notamment "un saupoudrage", qui consiste selon lui à déplacer les policiers d'une région à une autre. Depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, ce serait plus de 6.000 policiers supplémentaires qui auraient été déployés, un chiffre qui laisse dubitatif Frédéric Péchenard : "Moi je ne les vois pas beaucoup les policiers en plus", a-t-il regretté sur RTL. 

Dimanche, le chef de l'État a assuré dans un entretien accordé au Figaro que "chaque Français verra plus de bleu sur le terrain en 2022 qu'en 2017". "J'espère qu'il tiendra sa promesse et j'espère qu'on verra plus de bleu, parce que ce sera une bonne chose", a de son côté commenté l'ancien directeur général de la Police Nationale.

S'il a envie de croire le président sur sa volonté d'augmenter le nombre de policiers et gendarmes sur le terrain, Frédéric Péchenard reste prudent : "Je suis comme Saint-Thomas, je crois ce que je vois", a-t-il nuancé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/