1 min de lecture Agriculture

Scandale financier à la FNSEA : "Il faut un coup de balai", estime la Confédération paysanne

INVITÉ RTL - À quelques heures de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris, le 22 février, Nicolas Girod, le porte-parole de la Confédération paysanne, revient sur les soupçons de malversations financières qui planent sur les dirigeants de la FNSEA.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Scandale financier à la FNSEA : "Il faut un coup de balai", estime la Confédération paysanne Crédit Image : Jean-François Monnier / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Benoît Collet

À quelques heures de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris, la fête risque d'être gâchée par la récente affaire de détournements des cotisations patronales à la FNSEA. Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne, estime que cela n'est pas nouveau. "C'est une culture de ce syndicat, qui a eu le monopole représentatif pendant un temps, et où les dirigeants pensent que cet ancien statut leur donne encore des passe-droits".

Pour l'éleveur de vaches laitières dans le Jura, "il faut un bon coup de balai à la FNSEA". "Les ministères devaient être au courant de ces affaires. L'État doit prendre ses responsabilités et remettre tout ce système à plat. On retrouve le même genre de problématiques dans les chambres d'agriculture."

À propos de la visite du Président au salon de l'agriculture, prévue le 22 janvier, le porte-parole de la Confédération paysanne annonce la couleur : "Il faudra que Macron arrive avec une bonne nouvelle sur le budget de la PAC".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Union européenne Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants