2 min de lecture Animaux

Vidéos dans les élevages : la FNSEA dénonce des "radicalisés" et réclame de la fermeté

INVITÉE RTL - Les intrusions dans les élevages, "ça ne peut plus durer", a expliqué la présidente de la FNSEA Christiane Lambert. "Qu'ils n'imposent pas par la violence et par le mensonge leur idéologie."

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Vidéos dans les élevages : "c'est facile de trouver des animaux morts" dit Christiane Lambert Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Paul Turban

Des militants vegans s'introduisent régulièrement dans des fermes pour filmer les élevages ou libérer des bêtes. Par exemple, 1.500 dindes sont mortes étouffées dans un mouvement de panique, dans l'Orne en mai dernier, alors que des militants antispécistes tentaient de faire sortir les volailles. "Cela ne peut plus durer", selon la présidente de la FNSEA Christiane Lambert, qui rencontrera ce mercredi 4 septembre le ministre de l'Intérieur. 

"Depuis le début de l'année 2019, ce sont plus de 30 intrusions en élevage de la part de commandos de très jeunes, qui sont vegans, qui sont violents, qui viennent dans les élevages la nuit ou en plein jour, dénonce la présidente du principal syndicat agricole sur RTL. Le jour des Rameaux [le dimanche 14 avril, NDLR], à 14 heures, dans un élevage de l'Eure, ils ont lâché des porcs dans la nature. Ces jeunes et ces gens-là se permettent n'importe quoi." 

Selon Christiane Lambert, ces militants "montrent des images qui ne sont pas représentatives de l'élevage parce qu'elles sont filmées la nuit en effrayant les animaux. Même dans un petit poulailler, il y a des animaux morts. La mort fait partie de l'élevage. C'est facile de trouver des animaux morts." 

"Pas d'idéologie dans les cantines"

Elle réclame donc "de la fermeté" et "plus de surveillance" de la part des autorités, car les commandos qui s'introduisent dans les élevages "font prendre des risques inconsidérés à l'élevage français. Nous sommes soumis à des règles de biosécurité, pour des raisons sanitaires, et eux se permettent n'importe quoi."
 
"Qu'ils n'imposent pas par la violence et par le mensonge leur idéologie, martèle la présidente de la FNSEA. La viande fait partie d'un équilibre alimentaire, apporte des nutriments qu'elle seule peut apporter pour la croissance de nos enfants. Certains enfants n'en mangent pas chez eux pour des raisons de pouvoir d'achat. Donc je souhaite que dans les cantines, il n'y ait pas d'idéologie. Les radicalisés peuvent aller faire leur propagande ailleurs, mais de grâce, laissez les gens respirer, et manger ce qu'ils veulent." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Maltraitance Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants