3 min de lecture Pornographie

Safer Internet Day : comment protéger les enfants de la pornographie ?

INVITÉS RTL - Le psychiatre Serge Hefez et le producteur de films pornographiques Grégory Dorcel expliquent comment prévenir les traumatismes liés au porno chez les enfants.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Safer Internet Day : comment protéger les enfants de la pornographie ? Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi Journaliste RTL

Comment mieux protéger nos enfants contre la pornographie ? Mardi 9 février, c'est la journée pour un Internet plus sûr. L'idée est de protéger davantage et plus efficacement nos enfants. Des contenus choquants, voire offensants, auxquels ils peuvent accéder avec une simplicité elle-même enfantine. 

"J'aurais du mal à vous donner des chiffres exacts, commence Serge Hefez. On parle de 20, 30, parfois même jusqu'à 40% d'enfants ont accès à des contenus Internet qui sont extrêmement traumatisants pour eux." 

Des observations que l'on peut analyser à la lumière de l'actualité. "Vous savez, on parle beaucoup aujourd'hui de l'inceste, des violences faites aux enfants, de ce type de traumatisme. Mais pour moi, le porno fait partie de ça. C'est une effraction. C'est une vraie effraction psychique chez des enfants qui ne sont pas préparés à voir de telles images qui ne les comprennent pas et qui n'en voient que la violence. C'est un accès à la sexualité par le traumatisme pour eux, par une espèce d'effraction psychique." 

Un spot de prévention

Le gouvernement dévoile mardi un spot télévisé et met en ligne un site internet www.jeprotegemonenfant.gouv.fr. Grégory Dorcel, producteur de films pour adultes, a pris position justement en faveur de la protection de nos enfants. "Écoutez, effectivement, on a pris cette position depuis un bon bout de temps et depuis que sur le Web, effectivement, les mineurs sont plus protégés, et on milite pour un retour à une protection normale des mineurs", explique-t-il. 

À lire aussi
société
Hélène de Fougerolles sur sa fille autiste : "on m'a souvent dit que c'était de ma faute"

"Nous sommes tout d'abord signataires du Protocole d'engagement pour la prévention et l'exposition des mineurs aux contenus pornographiques. Nous nous battons également et nous engageons avec des associations de protection de l'enfance", cite-t-il en exemple. 

Des solutions effectives existent selon lui. "Une loi a été votée il y a quelques mois et va permettre prochainement de faire bloquer les sites qui décident de ne pas protéger les mineurs. Donc, il a fallu effectivement passer par un véhicule législatif. Il a fallu faire avancer la loi et finalement avoir des moyens un peu contraignants pour les éditeurs de sites qui sont complètement hors de France et donc ne sont pas sous le coup des juridictions françaises." Aujourd'hui, rappelle Grégory Dorcel, le Code pénal punit de trois ans d'emprisonnement les personnes qui diffusent des contenus pornographiques à destination des personnes mineures. 

Comment protéger les enfants

"Il y a trois grands moyens possibles pour protéger effectivement les mineurs, soit passer par les services qui sont offerts par nos fournisseurs d'accès en ligne aux opérateurs téléphoniques, soit vous passez par des solutions qui sont des solutions indépendantes qui vérifient votre majorité, comme pour la vente d'alcool en ligne, très répandu dans le monde. Et enfin légalement, les cartes de paiement permettent effectivement de contrôler la personne qui se connecte et un détenteur d'une carte et, pour être détenteur de ses cartes majeures".

Les sanctions ne sont pas la seule solution selon Serge Hefez. "Protéger les enfants, c'est de prévenir à l'avance que ces images existent, qu'ils peuvent tomber dessus et leur expliquer ce que sont ces images. C'est-à-dire que c'est comme ci, que c'est du jeu, que ce sont des acteurs, que ce n'est pas la vraie vie, que la vraie sexualité, que les vrais corps ne sont pas comme ça, qu'ils ne fonctionnent pas comme ça, mais leur donner des signaux d'alerte. Si vous voulez ça sans trop détailler des choses, qu'ils s'attendent peut-être un jour ou l'autre chez un cousin, chez un ami, etc. À tomber sur de telles images, c'est que ça leur tombe pas sur la tête comme une enclume". 

"Tout le monde a un rôle à jouer", insiste Serge Hefez. Pour autant, le sujet est tabou pour beaucoup de parents. "C'est pour ça qu'il faut aussi peut-être éduquer les parents. Il ne s'agit pas, encore une fois, de faire effraction dans les valeurs qu'ont les parents, mais qui jouent un rôle pédagogique en prévenant les enfants des dangers qui sont amenés à courir. On prévient les enfants qu'il ne faut pas traverser en dehors des clous, en dehors des feux rouges. C'est dangereux et on peut les prévenir aussi sur ces images qui circulent."  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pornographie Adolescent Internet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants