1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mayotte : aux côtés des habitants de Kaweni, "le plus grand bidonville de France"
3 min de lecture

Mayotte : aux côtés des habitants de Kaweni, "le plus grand bidonville de France"

REPORTAGE - RTL s'est rendu à Kawéni, surnommé le plus grand bidonville de France, où des milliers d'immigrés vivent sans eau ni électricité.

Le bidonville de Kawéni à Mayotte
Le bidonville de Kawéni à Mayotte
Crédit : ORNELLA LAMBERTI / AFP
Mayotte : visite de Kaweni, surnommé "le plus grand bidonville de France"
03:49
Mayotte : visite de Kaweni, surnommé "le plus grand bidonville de France"
03:49
Marie Moley - édité par William Vuillez

Marine Le Pen a donc achevé dimanche sa visite de trois jours à Mayotte, petite île de l'océan Indien et département le plus pauvre de France, et cela de très loin. L'Île est confrontée à une crise migratoire terrible, les Comores sont à 70 kilomètres, à une flambée de l'insécurité et du chômage et d'immenses bidonvilles recouvrent une partie de cette île française. Des milliers d'immigrés y vivent sans eau ni électricité. RTL s'est rendue à Kawéni, surnommé le plus grand bidonville de France.

Après un rond point de la ville de Mamoudzou, on quitte la route goudronnée devant un lycée protégé de barbelés. On monte sur un chemin de terre rouge, on se gare chez le garagiste du quartier, un as de la mécanique, paraît-il, qui reste au bidonville, car il n'a pas ses papiers. Avec nous, Iri, 19 ans, qui a vécu quatre ans à Kawéni, chemisette à fleurs et eau de Cologne. Il est né aux Comores, naturalisé Français depuis trois mois.

Devant nous, des maisonnettes en tôle froissée, un labyrinthe sur des kilomètres et au milieu, une ancienne rivière jonchée de canettes et où patauge un coq. "Ici, l'eau potable n'existe pas. Comme vous voyez, elle est très, très sale, mais il y a des gens qui l'utilisent parce qu'ils n'ont pas le choix. Les moustiques grandissent là dedans et après rentrent dans les maisons, on a vécu la dengue en même temps que le coronavirus", explique Iri. 

Ils n'ont nulle part où aller

Iri

On monte alors vers les hauteurs. Ici, des escaliers sont en pneus crevés. Une ruelle, puis la maison de Salouta Comorienne, arrivée ici en 2020. "Si on est dans une maison en tôle. L'eau, quand il pleut, coule jusqu'à là. Vous voyez, c'est une rivière dans la maison du coup", dit-elle. La Comorienne attend juste "que son enfant soit né sur le sol français pour qu'elle puisse commencer ses démarches administratives".

À lire aussi

Dans le quartier, beaucoup d'enfants jouent à cache cache dans les carcasses des voitures ou courent après une poule. La plupart vont à l'école et sont nés en France. Beaucoup d'adultes assurent être en situation régulière, mais craignent de voir leur logement détruit, car ils sont illégaux. Ibrahim a peur de voir les bulldozers de la préfecture arriver devant chez lui.  

"On ne peut pas déménager parce qu'il n'y a nulle part où aller", dit-il. "Ce sont des gens, en fait, qui étaient de l'autre côté. Quand ils ont été expulsés, ils sont venus s'installer un peu dans les hauteurs, parce qu'ils n'ont nulle part où aller", nous explique Iri. Les bidonvilles de Mayotte concentrent tous les sujets de tension de l'île, crise migratoire, pauvreté, violence, tensions communautaires...

Il faut les détruire. C'est la seule solution.

Une habitante

En 2016, un collectif de Mahorais, le Codim, a mené des actions pour casser eux-mêmes des baraquements de migrants. Aujourd'hui, ils demandent la destruction de tous les bidonvilles de l'île. "Il faut les détruire. C'est la seule solution, il faut les détruire et après, renvoyer la population chez eux. Ce sont des terrains qui ne leur appartiennent pas. Ils viennent et s'installent sans même demander la permission de personne", dit une habitante. 

"Même s'ils ont des papiers français, ce n'est pas là que tu dois vivre. Nous, on est fatigué de ces bidonvilles-là", dit-elle. L'Immigration clandestine est jugée responsable par beaucoup de Mahorais. Ce week-end, Marine Le Pen a eu droit à tous les honneurs sur l'île. Elle compte arriver largement en tête au soir du premier tour. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/