1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Rentrée universitaire : le coût de la vie étudiante en hausse de 2,09%
1 min de lecture

Rentrée universitaire : le coût de la vie étudiante en hausse de 2,09%

INFO RTL - Si l'Unef a obtenu le gel des frais d'inscription et des repas au restaurant universitaire, le syndicat s'alarme des hausses de loyers et des transports en commun.

Des étudiants dans un amphithéâtre de la Sorbonne
Des étudiants dans un amphithéâtre de la Sorbonne
Crédit : AFP
Rentrée universitaire : le coût de la vie étudiante en hausse de 2,09%
01:13
Christophe Ponzio & Eléanor Douet

RTL vous dévoile dimanche 20 août en exclusivité, avec le JDD, l'enquête annuelle de l'Unef sur le coût de la rentrée étudiante. Pour cette 13e édition, l'Union nationale des étudiants note une augmentation de 2,09%, soit près de trois fois l'inflation. Si le syndicat a obtenu le gel des frais d'inscription et des repas au restaurant universitaire, il s'alarme des hausses de loyers et des transports en commun.

Encore une fois, c'est le logement qui est le premier responsable de cette hausse, puisqu'il représente plus de la moitié du budget d’un jeune qui poursuit ses études après le bac. Ainsi, selon l’Unef, 37 villes universitaires voient les loyers des petites surfaces augmenter : plus de 2% à Reims, Paris et Le Havre, plus de 4% à Evry, Perpignan ou Grenoble, +5% à Chambéry et même un bond de près de 8% à Limoges. Les loyers ne baissent qu’à Lille, Toulon, Caen et Saint-Étienne.

Deuxième responsable de cette hausse du coût de la vie étudiante, les frais de transport en commun. Bus, métros ou trams, leurs abonnements bondissent de 1,5% cette année.  En moyenne, un étudiant débourse 267 euros par année universitaire. Avec des points noirs en Île-de-France, à Strasbourg, Clermont-Ferrand, Rouen, Nancy et Bordeaux, qui augmentent leurs tarifs de plus de 2%.

L'Unef demande donc au gouvernement de faire de la lutte contre la précarité des jeunes une priorité. Car ces mauvais chiffres conduisent plus de la moitié des étudiants à trouver un petit boulot pour payer leurs études supérieures. Le salariat reste la principale source d'échec à l'université.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/