4 min de lecture Chômage

Rentrée scolaire pour 12 millions d'élèves !

Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les Auditeurs ont la Parole du 02/09/2014 Crédit Image : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission

Rentrée scolaire pour 12 millions d'élèves !

Plus de 12 millions d'élèves, de la maternelle au lycée, retournent en classe aujourd'hui, lors de la première rentrée de Najat Vallaud-Belkacem, qui affiche sa fermeté face aux maires qui menacent de boycotter la réforme des rythmes. 
La rentrée se passera "pour le mieux", a assuré la nouvelle ministre de l'Education nationale. Nommée la semaine dernière, elle a succédé à Benoît Hamon, resté cinq mois, et devrait porter les orientations de la loi de "refondation de l'école" de Vincent Peillon. 
Après deux mois de vacances, 6,8 millions d'écoliers, 3,3 M de collégiens et 2,16 M de lycéens retrouvent 840.000 enseignants dans les établissements publics et privés. Et les projecteurs seront braqués sur les nouveaux rythmes scolaires, généralisés, dans la foulée des villes pionnières l'an dernier, à toutes les écoles publiques et à 10% des écoles privées sous contrat. 
La réforme instaure le retour à une cinquième matinée de classe, généralement le mercredi, et préconise l'accès des enfants à des activités culturelles et sportives, à la charge des communes, pour réduire les inégalités  sociales. 
Déjà mobilisés l'an dernier, les opposants ne désarment pas malgré les assouplissements accordés, et une vingtaine de maires ont prévu de boycotter les nouveaux rythmes en n'ouvrant pas l'école mercredi, selon le ministère.  

Chômage : François Rebsamen demande à Pôle emploi de "renforcer les contrôles"

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a demandé ce matin à Pôle Emploi de "renforcer les contrôles" pour vérifier que les chômeurs "cherchent bien un emploi", estimant qu'une "sanction" est nécessaire dans le cas contraire. 

"Je demande à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour vérifier que les gens cherchent bien un emploi", a déclaré le ministre sur i-Télé. "Il faut qu'il y ait, à un moment, une sanction", a-t-il ajouté. 

Interrogé sur la difficulté de pourvoir à certains postes, évalués à 350.000, et sur la possibilité de changer les règles d'indemnisation du chômage, François Rebsamen a rappelé qu'être "chômeur au sens du bureau international du travail", c'est rechercher un emploi. 

"C'est négatif pour ceux qui recherchent des emplois d'être à côté de personnes qui ne cherchent pas d'emploi, donc je demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles", a-t-il dit. 

Cette mission, à la portée de Pôle emploi, selon le ministre, nécessite un "état d'esprit différent, des convocations et des vérifications (...) Sinon on est radié". 

"Il n'est pas possible, dans un pays qui est en difficulté, qui veut se redresser, qui porte le travail, d'avoir des gens qui" ne cherchent pas d'emploi, a-t-il ajouté, précisant qu'il y en avait mais que ce n'était "pas la  majorité". 

François Rebsamen a toutefois nuancé son propos en soulignant les "problèmes de salaires" et "d'adéquation" rencontrés par certains chômeurs 


Faut-il renforcer les contrôles à Pôle Emploi pour vérifier que les inscrits cherchent bien un travail ?


Invités du débat de RTL Midi : Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail et Membre du Bureau national du Parti Socialiste et Hervé Mariton, député UMP de la Drôme et candidat à la présidence de l'UMP.

À lire aussi
Pôle emploi (illustration) précarité
Les infos de 8h - Aides de l'État retardées : "une prorogation inadmissible" pour FO

Rentrée scolaire : Puteaux voit rose pour les filles et bleu pour les garçons !

Chaque année la mairie de Puteaux organise une fête d'avant-rentrée afin d'offrir des fournitures gratuites aux écoliers. 

Pour 2014, 4.500 écoliers putéoliens se sont vus distribuer des sacs très genrés : les filles ont eu le droit à un cartable rose vif tandis qu'un modèle bleu a été préféré pour les garçons. Un cadeau a également été glissé dans chaque cartable : un kit de création de bijoux pour les filles et un lot de construction de robots pour les garçons.

En 2013, la municipalité avait opté pour un sac noir identique pour tous les élèves. 

Cette initiative alimente le débat très sensible qui accompagne les discours sur la "Théorie du genre". Depuis l'annonce de la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'éducation, les militants de "La Manif pour tous" opposés au mariage homosexuel et à la prétendue théorie du genre n'ont en effet pas manqué de voir dans sa nomination une "provocation".

Cartable rose pour les filles, bleu pour les garçons à Puteaux :  cela vous dérange ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

71% des Français admettent ne pas s'y connaître en matière de vin

Les Français estiment à 71% ne pas s'y connaître en matière de vin, selon un sondage Viavoice pour le magazine Terre de vins paru mardi, pour lequel "ce sont surtout les différences sociales qui structurent le sentiment de s'y connaître". 

A la question "en matière de vins avez-vous le sentiment de vous y connaître", 71% des Français répondent par la négative, dont 43% "pas du tout",  contre 3% disant s'y connaître "beaucoup" et 26% "assez". 

Ces résultats varient selon les catégories de population interrogées : ainsi, 43% des cadres et professions libérales disent connaître le vin, contre seulement 30% des professions intermédiaires, 20% des employés et 16% des ouvriers. 

Selon Viavoice, "ce sont surtout les différences sociales qui structurent le sentiment de s'y connaître" et le résultat de ce sondage est "la preuve d'une vision encore très élitiste de l'initiation au vin dans la société française, mais aussi du sentiment (réel ou supposé) pour de nombreux ménages confrontés à des problèmes de pouvoir d'achat de ne pas avoir l'opportunité d'accéder à des vins de qualité". 

Face à cette situation, mais aussi pour faire face aux dangers de la consommation excessive d'alcool chez les jeunes, une courte majorité de Français (51%) souhaiterait dès lors "une initiation au vin et à sa consommation modérée" auprès des jeunes générations. 

Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !

Lire la suite
Chômage Pôle emploi Rentrée scolaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants