1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Red Team" : quand l'Armée recrute des auteurs de science-fiction
2 min de lecture

"Red Team" : quand l'Armée recrute des auteurs de science-fiction

Dix artistes spécialistes de science-fiction travaillent au sein d'une "Red Team" pour l'Armée. L'objectif : imaginer les conflits et menaces de 2030-2060.

Des militaires en exercice à Grenoble, en septembre 2020.
Des militaires en exercice à Grenoble, en septembre 2020.
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Coline Daclin

Ils sont auteurs, scénaristes, dessinateurs ou designers de science-fiction, et travaillent désormais avec l'Armée. L'Agence de l'innovation de la défense (AID) a créé une équipe de dix artistes afin de réfléchir aux scénarios de menaces et de conflits à l'horizon 2030-2060. Cette équipe, la "Red Team", a présenté ses premiers travaux à l'occasion du Forum innovation défense ce vendredi 4 décembre. 

Parmi les auteurs, l'écrivain DOA, grand prix de littérature policière en 2007 et 2011, la politologue et écrivaine Virginie Tournay, directrice de recherche au CNRS, le scénariste Xavier Dorison ou encore le dessinateur de BD François Schuiten. Un appel à candidatures avait été lancé fin 2019, et l'équipe travaille depuis sa composition sous le pilotage de l'université Paris Sciences & Lettres. 

"C'est une expérimentation, ils ne sont pas embauchés par le ministère des Armées", précise Emmanuel Chiva, directeur de l’Agence de l'Innovation de Défense. Une partie de leurs travaux resteront toutefois confidentiels.

"Un projet très sérieux"

"Cela n'a rien de superficiel ou de léger. C'est un projet très sérieux, un travail de prospective complémentaire" à celui des agents de l'Armée, a assuré la ministre des Armées, Florence Parly, ce vendredi. En clair, les artistes imagineront, et ce sera ensuite aux ingénieurs et chercheurs de l'Armée de travailler sur les scénarios. Les artistes devront donc rester "à l'abri de toute influence", précise Florence Parly. "Nous défendrons leur indépendance et leur liberté de ton".

À lire aussi

"Etonnez nous, bousculez nous, faites nous sortir de nos habitudes et de notre confort", a demandé la ministre des Armées aux membres de la "Red Team". 

Pour leurs premiers travaux rendus publics, les artistes de la "Red Team" ont travaillé sur "les pirates du futur". Deux scénarios ont été mis au point : le scénario "Barbaresques 3.0" et le "P-Nation". Le premier imagine par exemple une "société pirate" autour de la Méditerranée. Au programme : des navires marchands pilotés depuis la terre, des systèmes d'armes létales autonomes, mais aussi le piratage de systèmes d'"interfaçage neuronal" avec à la clé, le contrôle des esprits. 

Lors du Forum innovation défense, la ministre des Armées a également annoncé mercredi la création d'un "fonds innovation défense", doté de 200 millions d'euros et destiné à financer des start-up et PME portant des projets innovants. Il "pourra aller jusqu'à 400 millions d'euros" avec la contribution de Bpifrance et la participation souhaitée d'industriels, selon le cabinet de la ministre. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/