2 min de lecture Fête

Rave party en Lozère : comment se déroule le départ progressif des 10.000 fêtards

Les fêtards partent progressivement du terrain agricole qu'ils avaient envahi le 8 août au soir. Ce lundi 10 août à la mi-journée, ils étaient encore 4.500.

Les fêtards installés sur un terrain agricole de Lozère
Les fêtards installés sur un terrain agricole de Lozère Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Coline Daclin et AFP

Fin de la fête pour quelque 10.000 personnes en Lozère. Les participants d'une rave party, qui se sont rassemblés à partir de samedi 8 août au soir sur un terrain agricole, quittent progressivement les lieux, a annoncé la préfecture. 

Ils avaient envahi un terrain de la commune d'Hures-la-Parade pour faire la fête, provoquant ainsi la colère des agriculteurs sur place. Pour rappel, les rassemblements de plus de 5.000 personnes sont toujours interdits en France, à cause de la situation sanitaire.

Ce lundi 10 août à la mi-journée, ils étaient toujours "environ 4.500", a précisé la préfecture dans un communiqué. Mais la préfète de Lozère Valérie Hatsch l'assure : "Tous les moyens sont mis en oeuvre pour [que les personnes] quittent les lieux le plus vite et dans les meilleures conditions de sécurité possibles". 

Les opérations d'évacuation en cours depuis dimanche

Les opérations d'évacuation ont commencé dimanche 9 août au matin. À 8 heures, les gendarmes avaient barré l'accès pour empêcher d'autres fêtards de venir. À la mi-journée, cinquante militaires du groupement de gendarmerie départementale étaient sur les lieux, accompagnés par trois unités de 180 gendarmes en tout, et une équipe de police judiciaire.  

À lire aussi
Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), à Paris en 2016. Nice
Attaque à Nice : le président du CFCM appelle les musulmans "à annuler les festivités du Mawlid"

Dans la nuit de dimanche à lundi, sept personnes se sont rendues dans un poste de secours tenu par les services de secours. Parmi elles, deux ont été évacuées vers l'hôpital de Mende. Ce lundi 10 août, la préfecture de Lozère a expliqué que "beaucoup de personnes n'étaient pas en état de conduire" et que les gendarmes avaient procédé à des verbalisations pour alcoolémie et usages de produits stupéfiants.  

Deux centres de dépistage Covid en cours d'installation

Pour limiter les conséquences d'un tel rassemblement, deux centres de dépistage Covid-19 sont en cours d'installation sur plusieurs lieux de passage, à proximité du site. Ils devraient être opérationnels mardi matin. Un camion-citerne contre les feux de forêt se tient aussi prêt à intervenir en cas de départ de feu.

Actuellement, "un des six murs du son est en train d'être démantelé", a indiqué la préfète de Lozère. Des investigations sont également en cours pour déterminer l'identité des organisateurs. La préfecture a promis qu'ils feraient l'objet de poursuites judiciaires. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fête Lozère Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants