1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Ramadan 2021 : qu'est-ce que la Nuit du doute ?
1 min de lecture

Ramadan 2021 : qu'est-ce que la Nuit du doute ?

La "Nuit du doute", rituel musulman incontournable, est une tradition qui sert à déterminer le début et la fin du mois du ramadan.

Des fidèles musulmans devant la Grande Mosquée de Paris
Des fidèles musulmans devant la Grande Mosquée de Paris
Crédit : AFP / Archives, Miguel Medina
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

La période du Ramadan approche pour de nombreux musulmans et, comme chaque année, la question des dates de cette période de fête, de piété et de jeûne diurne occupe les esprits. Les représentants de la communauté musulmane se réunissent chaque année à la Grande mosquée de Paris pour fixer cette date grâce à la "Nuit du doute". Deux nuits du doute se tiennent afin de déterminer les dates de début et de fin du mois sacré du ramadan.

La Nuit du doute est primordiale, car le calendrier musulman, dit Hégirien, suit le cycle lunaire (354 ou 355 jours dans une année), et le nombre de jours d'un mois peut fluctuer entre 29 et 30. Cela demande donc aux spécialistes de l'Islam quelques connaissances en astronomie afin d'observer avec précision les mouvements de notre satellite, la Lune.

Le ramadan devrait commencer aux alentours du 13 avril en cette année 2021. La Grande Mosquée de Paris devrait donc établir un communiqué dans les prochains jours pour annoncer très officiellement la Nuit du doute au début du mois d'avril, puis les dates précises du début du ramadan. La seconde Nuit du doute aura lieu vers la fin de ce mois de jeûne et fixera la date définitive de l'Aïd El-Fitr qui clôt cette période. 

Les années précédentes le Ramadan durait entre 29 et 30 jours. En 2018, le Ramadan commençait le 17 mai pour se finir le 14 juin, du 6 mai au 3 juin en 2019 ou encore du 24 avril au 24 mai l'an dernier. Puisque ces dates dépendent de l'observation de la Lune, elles varient d'un territoire à un autre. En 2020, le Ramadan a été marqué par le premier grand confinement du pays et la crise sanitaire. Les imams et les musulmans avaient alors troqué les grandes fêtes et réunions de famille pour un Ramadan plus spirituel, intérieur, voire virtuel grâce aux réseaux sociaux

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/