1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Ramadan 2020 : "Le confinement doit le rendre plus spirituel", dit l'imam d'Ivry
1 min de lecture

Ramadan 2020 : "Le confinement doit le rendre plus spirituel", dit l'imam d'Ivry

INVITÉ RTL - Les musulmans vont débuter le ramadan en plein confinement. L'imam d'Ivry-sur-Seine, Mohamed Bajrafil, invite les croyants à renouveler leur pratique religieuse.

L'imam d'Ivry-sur-Seine Mohamed Bajrafil
L'imam d'Ivry-sur-Seine Mohamed Bajrafil
Crédit : AFP
Mohamed Bajrafil, imam d'Ivry, invité de RTL du 23 avril 2020
12:45
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura
Animateur

Un ramadan particulier s'ouvre d'ici vendredi pour les musulmans de France qui doivent s'organiser pour suivre ce rituel en pleine période de confinement. Mohamed Bajrafil, imam d'Ivry-sur-Seine, explique à l'antenne de RTL que "le ramadan est une pratique spirituellement confinée". Selon lui, le confinement est "l'occasion de la rendre encore plus spirtuelle".

"La première chose à dire à tous ceux qui vont l'observer est de rester chez eux", poursuit le guide religieux. "La pratique du ramadan a la particularité de ne pas être visible, on dit dans l'islam que moins la pratique visible, plus elle est importante".

Confinement oblige, la rupture du jeûne sera cette année moins festive et moins partagée qu'à l'accoutumée, car les croyants ne pourront pas forcément le faire en famille ou entre amis. "Parfois, quand on aime, il faut s'avoir s'éloigner de la personne pour se rendre compte de son importance. Mais quand le confinement sera fini, on aspirera à se voir davantage", explique-t-il.

"Des rendez-vous spirituels via les réseaux sociaux"

Les restrictions de déplacement en cours jusqu'au 11 mai obligent les croyants à renouveler leurs pratiques. "On va proposer une série de rendez-vous spirituels via les réseaux sociaux", explique l'imam. "Il faut savoir vivre avec son temps, hier dans une émission avec le grand-rabbin de France et un prêtre, des amis, on parlait de "rabbin Zoom, de "prêtre Zoom" et d'"imam Zoom" (du nom de la plateforme de visioconférence très populaire depuis le début du confinement, Ndlr)".

À lire aussi

"On essaie de faire en sorte que le contact avec les fidèles reste permanent car il y a malgré tout un fort besoin de spiritualité dans ces périodes de trouble", estime Mohamed Bajrafil.

La rédaction vous recommande
En Direct
/