2 min de lecture Santé

Grossesse : qu'est ce qu'un "jumeau parasite" ?

ÉCLAIRAGE - Selon une étude réalisée par des chercheurs de Hong-Kong, cette pathologie concernerait 1 cas sur 500.000 naissances.

Un bébé nouveau-né (photo d'illustration).
Un bébé nouveau-né (photo d'illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Amélie James
Amélie James

Il s'agissait d'un jumeau parasite. En Inde, des médecins ont découvert la présence d'un fœtus dans le ventre d'un nouveau-né, selon des informations rapportées par The Independant, le 1er août 2017. Le fœtus possédait des jambes, un bras et un cerveau mais sa tête ne s'était pas formée. En réalité, il s'agissait du jumeau du bébé dont le corps ne s'était pas développé intégralement. Le nouveau-né a pu être opéré et débarrassé de ce parasite comme le précise le tabloïd anglais.

Ce phénomène de "jumeau parasite" est appelé dans le jargon médical "fœtus in foeto" ou "ischiopagus". S'il reste extrêmement rare, cette malformation congénitale n'est pas isolée. Dans le monde, 200 cas similaires ont été relatés par la presse. Selon une étude réalisée par des chercheurs de Hong-Kong, cette pathologie concernerait 1 cas sur 500.000 naissances. Elle concerne principalement des jumeaux monozygotes, autrement dit des embryons issus du même œuf. 

Quand deux fœtus s'entremêlent

Par définition, l'ischiopagus se produit lorsque deux fœtus s'entremêlent. Un seul poursuit son développement dans le ventre de la mère. Or, il grandit donc avec les organes et membres déjà formés de son jumeau. On parle donc de "jumeau parasite". Dans certains cas, les chances de survie du jumeau qui reste se réduisent. En effet, des nerfs, os ou colonnes vertébrales des deux embryons se confondent, le fœtus est en danger. 

À l'inverse, dans certains cas, ce dernier continue son développement normal et peut naître à terme. Le phénomène de jumeau parasitaire est différent dans jumeaux dit "siamois". Car dans ce derniers cas, il existe bel et bien deux êtres reliés par différents points du corps. 

De longues interventions

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Cette pathologie peut être détectée lors d'un examen prénatal. Au départ, le gynécologue identifie deux embryons. Quelques semaines plus tard, il n'en reste plus qu'un. Le scénario de l'ischiopagus est dans ce cas envisageable. À l'inverse, sa détection peut arriver bien plus tard si aucun examen avant la naissance n'est effectué. L'enfant peut ainsi grandir normalement sans soupçonner qu'il héberge le fœtus de son frère jumeau dans son corps. 

En janvier 2016 en Inde, les médecins avaient ainsi retiré un fœtus de 2,5 kg du corps d'un adolescent après que celui-ci se soit plaint de douleurs à l'estomac. 

Une intervention chirurgicale est en effet essentielle pour débarrasser le nouveau-né de ce jumeau parasitaire. Très délicate, elle dure plusieurs heures. L'opération de Lakshmi, une jeune indienne âgée de deux ans, née avec 4 bras et 4 jambes, avait mobilisé une équipe de 30 professionnels durant près de 27 heures en 2007. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants