1 min de lecture Société

Prostitution : les travailleurs du sexe peuvent désormais avoir une mutuelle

Le Syndicat du Travail Sexuel a finalement réussi à passer un accord pour offrir une couverture sociale complète aux prostituées.

Les travailleurs du sexe peuvent désormais avoir une mutuelle. (illustration)
Les travailleurs du sexe peuvent désormais avoir une mutuelle. (illustration) Crédit : SERGE POUZET/SIPA Ville : BORDEAUX
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Malgré leur opposition à la pénalisation des clients, les associations de défense des prostituées avaient salué de nombreuses avancées dans la loi du 6 avril "contre le système prostitutionnel", comme la fin de la condamnation du racolage. Loin d’être satisfait, le Syndicat du Travail Sexuel (Strass) a milité depuis plus d’un an pour arracher une couverture sociale aux travailleurs et aux travailleuses du sexe. Les prostituées pourront désormais souscrit à une complémentaire de santé auprès de la Mutuelle prévoyance interprofessionnelle (MPI).

"Nous voilà entrés dans la normalité sociale", Axelle Desade, un membre du Strass, dans les colonnes de Libération. Jusqu’à présent les travailleurs et travailleuses du sexe devaient se contenter régime minimum de couverture de santé offerte par la Sécurité sociale et le régime social des indépendants, réservé aux personnes françaises et étrangères disposant d’un droit de séjour régulier et stable. Les travailleurs du sexe pourront désormais avoir une complémentaire de santé et souscrire à des contrats de prévoyance.

Pour contourner la difficulté d’assurer des sociétaires exerçant une activité illégale, le Strass a pris de statut d’employeur auprès de la MPI. Le syndicat a également pu offrir au passage des tarifs avantageux à ses "employés" grâce à une convention collective. L’obtention de cette couverture sociale a été un véritable chemin de croix pour le Strass. La moitié des sociétés d'assurance contactées par le syndicat n’ont pas accepté de recevoir ses membres révèle Libération, et seule deux d’entre elles ont finalement formulé une offre. On estime qu’il y aurait entre 30.000 et 40.000 travailleurs du sexe aujourd’hui en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Prostitution Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants