1 min de lecture Philippe Barbarin

Procès Barbarin : les coulisses de la photo du cardinal les mains jointes

Tous les vendredis, RTL raconte l'envers d'une photo qui a fait l'actualité. Ce 11 janvier, retour sur celle du cardinal Barbarin au tribunal de Lyon pour un procès historique.

Simon_245 Le Son de l'Image Simon Buisson
>
Le son de l'image Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : Simon Buisson | Durée : | Date : La page de l'émission
Simon Buisson
Simon Buisson et Noémie Grinberg

Un homme face à sa conscience. Nous sommes lundi 7 janvier au premier jour du procès de l'archevêque de Lyon et de cinq autres responsables de l'Église. Ils comparaissent pour ne pas avoir dénoncé les agressions sexuelles commises par le père Preynat sur des jeunes scouts.

Au premier plan, dans la salle d'audience, le cardinal Barbarin est assis. Il semble fatigué. Le visage fermé, le regard fixe, il se recueille, les mains jointes devant sa bouche. L'image est signée par le photographe de l'AFP Jeff Pachoud : "Cette photo a été prise avant le début de l'audience. On a eu un quart d'heure pour travailler. J'imagine que c'est un moment où il avait besoin de s'isoler, de ce couper de cette agitation. Il est dans une phase d'introspection".

En arrière plan, on devine des avocats dont l'un le montre du doigt. Hors champs, une nuée de journalistes entoure le cardinal stoïque. 

À lire aussi
Le cardinal Barbarin à son procès le 07/01/2019 Philippe Barbarin
Procès Barbarin : l'omerta va continuer selon le prêtre Pierre Vignon

Il a fait abstraction de la meute de journalistes"

Jeff Pachoud
Partager la citation

La défense de Philippe Barbarin fustigeait lundi un procès spectacle. Là, où les victimes voulaient briser l'omerta. Pour Jeff Pachoud : "Il n'y a pas eu d’interaction avec la presse. Il a fait abstraction de la meute de journalistes".

Au début du procès, le cardinal Barbarin est resté immobile et silencieux, comme tétanisé. Il a fini par se défendre. Selon lui, il a appris les agissements du Père Preynat en 2014 et a réagit à la seconde. Toute la semaine, il a pris des notes et a même levé le doigt pour répondre.

L'Homme de dieu s'en remet à la justice des hommes. La lumière a remplacé l'ombre. Jeff Pachoud explique : "les autres jours on n'avait plus accès à la salle d'audience. Ce changement d'attitude, je n'ai pas eu le temps de le constater dans mon travail de photographe".

Mercredi, le parquet a réclamé sans le dire la relaxe en ne requérant pas de condamnation. Jugement le 7 mars prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Philippe Barbarin Religions Pédophilie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796201727
Procès Barbarin : les coulisses de la photo du cardinal les mains jointes
Procès Barbarin : les coulisses de la photo du cardinal les mains jointes
Tous les vendredis, RTL raconte l'envers d'une photo qui a fait l'actualité. Ce 11 janvier, retour sur celle du cardinal Barbarin au tribunal de Lyon pour un procès historique.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/proces-barbarin-les-coulisses-de-la-photo-du-cardinal-les-mains-jointes-7796201727
2019-01-14 17:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zVHoE28tiYBXUy-Y-5FvaQ/330v220-2/online/image/2019/0110/7796183336_le-cardinal-philippe-barbarin-au-tribunal-le-7-janvier-2019-a-lyon.jpg