1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Hillary Clinton cède (aussi) à la mode du #MannequinChallenge
1 min de lecture

Hillary Clinton cède (aussi) à la mode du #MannequinChallenge

Après Beyoncé et Adele, c'est désormais au tour d'Hillary Clinton de partager une vidéo dans laquelle elle se prête au jeu du #MannequinChallenge.

Hillary Clinton a posté une vidéo où elle fait le #MannequinChallenge
Hillary Clinton a posté une vidéo où elle fait le #MannequinChallenge
Crédit : Capture d'écran Twitter
Présidentielle américaine : Hillary Clinton cède (aussi) à la mode du #MannequinChallenge
02:20
Marie-Pierre Haddad

Dans quelques heures, les Américains connaîtront le nom du successeur de Barack Obama. Qui de Hillary Clinton ou de Donald Trump sera élu pendant quatre ans à la tête des États-Unis. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont vécu au rythme des États-Unis. Cette journée a été marquée par le dernier meeting d’Hillary Clinton, et surtout par le casting de stars qui étaient présents pour la soutenir. Le Boss, Bruce Springsteen, a interprété plusieurs chansons. La vidéo de son concert a été partagée à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux.

Il y a aussi une autre vidéo, qui a été partagée sur le compte Twitter d’Hillary Clinton. La candidate démocrate a succombé au nouveau phénomène web : le Mannequin challenge. C’est la nouvelle mode virale du web. Le concept ? Rester figé le plus longtemps possible, comme si le temps s’arrête. Le #MannequinChallenge est l'idée d'étudiants américains. Ce sont eux qui en premier ont posté ces vidéos sur Internet, sur la musique Black Beatles du groupe Rae Sremmurd. Depuis fin octobre, les stars comme Beyoncé et Adele se sont prêtées au jeu. Dans la vidéo d'Hillary Clinton, son mari, Bill, mais aussi le chanteur Bon Jovi sont présents.

À découvrir aussi dans "Clics à la une"

Du côté de Donald Trump, Google a dévoilé les questions les plus posées sur le candidat républicain. Mais il y a surtout eu une bourde de dernière minute, commise par son fil, Eric. Ce dernier a posté une photo sur Twitter où il dévoile le nom de la personne pour qui il a voté. Pas de surprise de ce côté, c’est bien pour Donald Trump. Sauf que c’est un délit aux États-Unis. Selon le Huffington Post, cela pourrait lui valoir un an d’emprisonnement et 1.000 dollars d’amende. Eric Trump s’est donc empressé de supprimer son tweet.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/